lundi, octobre 5, 2020
DRC
10,778
Personnes infectées
Updated on 5 October 2020 à 22:11 22 h 11 min
DRC
265
Personnes en soins
Updated on 5 October 2020 à 22:11 22 h 11 min
DRC
10,239
Personnes guéries
Updated on 5 October 2020 à 22:11 22 h 11 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 5 October 2020 à 22:11 22 h 11 min

Ouverture de la 2è session du dialogue politique entre la RDC et l’Union Européenne

- Publicité-

Ouverture ce lundi 05 octobre 2020 à l’Hôtel du Gouvernement, de la 2è session du dialogue politique entre RDC et Union Européenne, en présence des ministres sectoriels et des chefs de mission des États membres.

Le vice-Premier Ministre, ministre du budget, Jean- Baudoin Mayo a remercié l’Union Européenne pour son traditionnel appui multiforme.

L’ambassadeur de l’UE, Jean-Marc Châtaigner a souligné que ce dialogue politique est un temps privilégié pour l’écoute mutuelle pour mieux nous comprendre et agir ensemble.

« Arrière les fusils, mitrailleuses et canon, arrière tartuffes, moralistes et donneurs de leçons ». Rester constructifs! », a dit le diplomate européen.

Plusieurs ministres, diplomates et personnalités ont participé au lancement de cette 2e session du dialogue entre la RDC et l’Union Européenne notamment le ministre de la décentralisation Azarias Ruberwa, le ministre de la Santé Eteni Longondo, le ministre de l’économie Acacia Bandubola, le ministre de la coopération internationale et de la francophonie Guillaume Manjolo, et tant d’autres.

Il sied de rappeler que ce dialogue politique se tient à un moment charnière :

  • 60 ans d’indépendance de la RDC;
  • 60 ans de présence de l’UE sans renoncement même pendant les moments difficiles.

Le besoin de redynamiser le partenariat, en préserver les acquis comme références, sont les buts principaux de ce dialogue.

Rappelons que ce second dialogue politique prévu dans le cadre de l’article 8 de l’accord de Cotonou, se tient du 5 au 6 octobre 2020.

« Ce dialogue devrait permettre de nourrir une approche partagée sur l’atteinte de différents objectifs en matière de paix et de sécurité dans l’Est du Congo, de consolidation de la démocratie et d’amélioration des modes de gouvernance politique et économique (pour attirer des investissements étrangers, mais aussi permettre le développement du secteur privé congolais), de valorisation et préservation des ressources naturelles », a dit JM Chataigner à l’annonce de ce dialogue.

- Advertisement -

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...