mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Noël Tshiani à propos des états financiers de la BCC: « Les états financiers de la BCC pour l’année 2019 ont ouvert une boîte de pandores »

- Publicité-

La publication des états financiers de l’année 2019 par la Banque Centrale du Congo (BCC) sur exigence de la transparence imposée par le FMI ne cesse de faire couler d’encre et de salive.

La dernière réaction en date est celle de l’économiste Noël Tshiani. Pour lui, « les états financiers de la BCC pour l’année 2019 ont ouvert une boîte de pandores ».

- Publicité-

Il parle d’un scandale en mentionnant des comptes non réconciliés pour cacher la vérité, la violation du principe d’unicité du compte du trésor, des dettes suspectes à l’égard du Rwanda et du Burundi.

« Les états financiers de la BCC pour l’année 2019 ont ouvert une boîte de pandores. Des choses très bizzares.
Des comptes non réconciliés pour cacher la vérité, la violation du principe d’unicité du compte du trésor, des dettes suspectes à l’égard du Rwanda et du Burundi.Scandale », a tweeté Noël Tshiani ce 05 octobre 2020.

Rappelons que dans cet audit des états financiers de la Banque Centrale du Congo réalisés par le cabinet d’audit Deloitte, on peut constater qu’au 31 décembre 2019, le compte général du Trésor était très déficitaire et tous les feux étaient au rouge.

On note plusieurs incohérences peuvent être observées comme les sous-comptes créditeurs du compte général du trésor (déficitaire) : appui budget UE, sommet francophonie, créances de biens zaïrianisés.

Ce qui est très surprenant, c’est que le sous-compte Appui Budget UE contient 50 millions au 31 décembre 2019 quand il n’y a plus eu depuis 2010.

On découvre que la BCC a des dettes envers le Rwanda et le Burundi en DTS.

Pour le Rwanda, ces engagements sont de 908 973 en 2019 (en DTS) et de 908 973 en 2018 (en DTS), soit 2 099 en 2019 (CDF);

Pour le Burundi, ils sont de 2.950.523 en 2019 (en DTS) et de 2.950.523 en 2018 (en DTS), soit 6.812 en 2019 (en CDF).

Il s’avère que la BCC ne donne aucune explication sur la manière dont ces engagements ont été pris et pourtant, cela porte sur quelques millions de dollars, selon ces états financiers.

La BCC avait logé au 31 décembre 2019 plusieurs dizaines de millions dans des banques commerciales.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU