jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 21:05 21 h 05 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 21:05 21 h 05 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 21:05 21 h 05 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 21:05 21 h 05 min

l'info en continu

RDC: « L’Etat ne doit pas se plier continuellement aux groupes armés ou miliciens, tels que les Bakata-Katanga » (député Juvénal Munubo)

- Publicité-

« L’Etat congolais ne doit pas se plier continuellement devant les rebelles. Et face aux Bakata-Katanga, aux miliciens de CODECO, aux Bundu Dia Mayala de Zacharie Badiangila (Ne Mwanda Nsemi), où la multitude d’autres groupes armés qui sont encore actif dans et à l’Est du pays.» c’est en tout cas ce que pense le député National Juvénal Munubo MUBI.

Dans une interview accordée ce jeudi Ier octobre à POLITICO.CD depuis Lubumbashi, le député national Juvénal Munubo s’est exprimé sur les questions d’actualité. Au sujet de la dernière incursion à Lubumbashi des éléments du mouvement indépendantiste Bakata-Katanga, a estimé que la force appartient à l’État.

- Publicité-

« A un moment, il faudra que nous ayons un Etat un peu plus fort sur le plan sécuritaire. Le gouvernement ne devrait pas négocier à chaque moment avec les groupes armés.» a indiqué Juvénal Munubo sur la possibilité de servir de politique de gestion des groupes armés à l’Est dans le contexte des Bakata-Katanga.

A la question de savoir, si le gouvernement doit engager les discussions avec les Bakata-Katanga, le député Juvénal Munubo rapporteur de la commission Défense et sécurité à l’assemblée nationale, n’est pas de cet avis. Pour lui, le rétablissement de l’autorité de l’état passe par l’application de la force couplée de la sensibilisation.

D’après cet élu de walikale: « on ne doit pas encore reouvrir ce chapitre des négociations interminables avec les groupes. Il n’est plus le temps d’octroyer des grades ou les promesses d’octroi des grades. Agir ainsi ne ferait qu’affaiblir le processus de réforme de l’armée. » a-t-il déclaré.

En outre, il a dit, « la possibilité pour ceux qui ont pris les armes, c’est le DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion)». Et d’ajouter: « Cest le programme qui réintègre à la vie civile des combattants, avec des filières bien déterminé de réinsertion.»

Pour résoudre le problème des groupes armés dont les miliciens« Bakata-Katanga», le député Juvenal propose la solution à trois niveaux. « ll faut donc aller avec les trois solutions: sensibiliser les groupes et seigneurs de guerre, faire passer le message de paix, lancer un programme DDR pour la réintégration socio-économique des miliciens et maintenir toujours la présence vive des FARDC en renforçant leur capacité dissuasive réelle. Les mouvement insurrectionnels doivent avoir peur et surtout savoir que l’autorité de l’État existe.» a-t-il conclu.

✍️ Adrien AMBANENGO (@ambadrien) | Politico.cd

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Dossier TRANSCO : l’ODP a déposé une dénonciation au Parquet général près la Cour d’appel de Matete

Après avoir publié son rapport sur la gestion de la société de transports "TRANSCO", l'Observatoire de la dépense publique (ODEP) a déposé,...

RDC: « L’Etat ne doit pas se plier continuellement aux groupes armés ou miliciens, tels que les Bakata-Katanga » (député Juvénal Munubo)

« L'Etat congolais ne doit pas se plier continuellement devant les rebelles. Et face aux Bakata-Katanga, aux miliciens de CODECO, aux Bundu...

Lubumbashi : le Maire de la ville invite à surseoir la perception sur le péage urbain

L'arrêté urbain portant instauration de la taxe sur le péage urbain suscite des remous. L'Assemblée Provinciale du Haut-Katanga s'y mêle et recommande...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre Muzito et Fayulu va de report en report

Dans un communiqué de presse faite à Kinshasa, le 01 octobre 2020 et signé par le Porte-parole du Coordonnateur de LAMUKA, Steve...

Indexée dans des présumés abus sexuels, l’OMS promet une enquête interne

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a promis, mardi 29 septembre, que tout membre de son personnel travaillant dans le cadre de...