PUBLICITÉ

Droits Humains : André Lite échange avec la délégation Mondiale du CICR à Genève sur les questions de son secteur

Le Ministre des Droits Humains, Me André Lite Asebea a pris part à un échange de haut niveau, ce jeudi 1er octobre 2020, avec la délégation Mondiale du Comité International de la Croix-Rouge (CICR) à son siège de Genève, en Suisse.

De prime abord, le CICR a remercié le Gouvernement congolais par le biais du Ministre en charge des questions de respect de la dignité humaine, en l’occurrence André Lite, pour « l’excellente relation qu’il entretient avec le pays de Lumumba depuis des lustres jusqu’à ce jour, à l’instar de cette période sombre de la Covid-19 ».

Nonobstant ce bémol, le CICR a sollicité et bénéficié des autorisations pour se rendre à la partie orientale de la RDC durant la période considérée pour l’intérêt bien compris de deux parties (Gouvernement et CICR),a indiqué le Head de cet organisme humanitaire.

D’entrée de jeu, dans un climat de respect mutuel la délégation du CICR a voulu s’assurer par ailleurs des avancées enregistrées par le Gouvernement sur les questions des Droits Humains (DH) et du Droit Humanitaire (DIH), spécialement dans le cadre des relations entre les forces de défense et de sécurité et les populations civiles.

Prenant la parole Me André Lite a indiqué au CICR que « le Gouvernement Ilunkamba n’attend guère faire l’économie de ses efforts pour poursuivre les réformes dans le secteur de sécurité ».

Pour y parvenir, « ses collègues en charge de l’Intérieur et sécurité ainsi que de la Défense ont déjà amélioré certains plans qui existaient et destinés à cette fin ». Avec un complément de renforcement de capacité et d’initiation aux DH et au DIH destinés auxdites forces. Une telle démarche contribuera, assurément, à les rendre professionnelles pour qu’elles servent réellement aux missions qui leur sont assignées notamment : sécuriser le territoire, protéger les populations et leurs biens, contribuer au progrès social en temps de paix et bien d’autres.

Réceptif, le CICR a, quant lui, réitéré son engagement à poursuivre sa coopération avec la RDC dans le cadre de son mandat et ce, avec un accès particulier aussi bien pour une assistance humanitaire aux prisons qu’à un appui logistique aux formations relatives aux DH et DIH aussitôt que le Gouvernement passera à l’étape de l’exécution du projet dans les tout prochains jours.

Créée en 1863 par un groupe de citoyens de la ville Suisse de Genève, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) est une institution d’aide humanitaire qui a pour mandat d’aider et de protéger les personnes touchées par un conflit armé ou par d’autres situations de violence.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU