lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

« La crise sécuritaire à Beni mérite une réponse du type Artemis » (Jeanpy Mufunza)

- Publicité-

Lancées dans la région de Beni depuis le 30 octobre 2019, les opérations sokola 1 n’ont toujours pas mis fin aux tueries des civils dans le milieu.

Ces dernières semaines, il ne se passe plus un jour sans qu’une nouvelle incursion attribuée aux ADF ne s’enregistre dans cette région de Beni. Les derniers cas en date, le dimanche 20 septembre, lundi 21 et mercredi 23 septembre, des attaques rebelles ont une nouvelle fois été signalées et ont fait une dizaine de morts, dont un élément des forces armés de la République tué dans la nuit de dimanche, en secteur de Beni-Mbau, aux cotés de 10 civils massacrés.

- Publicité-

Les sources de la société civile jointes par ICIKIVU ce jeudi, ont signalé cinq autres civils tués la nuit de mercredi à Kinyambaore, une agglomération située au Nord de la commune rurale de Bulongo, dans le secteur Rwenzori, en territoire de Beni (Nord-Kivu).

Cette situation inquiète les habitants de cette partie située dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Jeanpy Mufunza Kule, jeune notable de Beni et juriste de formation, croit que cette crise sécuritaire qui sévit à Beni mérite une réponse du type Artemis.

« Tout en encourageant notre force armée dans l’opération de traque des ADF, Je constate aussi que la situation semble ne pas être à la hauteur des FARDC, car 6 ans de massacre dans une petite région de Beni, c’est déjà trop, », s’est-il plaint.

« Ainsi donc, je réitère mon vœu exprimé en date du 20 novembre 2019 dans une sortie de presse, demandant au chef de l’État de décréter un État d’urgence dans la région de Beni. Aux députés nationaux élus de Beni-ville et Beni-territoire de sécher les plénières jusqu’à ce que soit lancée une opération militaire du genre Artémis qui fut une mission onusienne militaire, qui avait été menée du 6 juin au 6 septembre 2003, en Ituri, par l’Union Européenne au titre de la politique européenne de sécurité et de défense sous l’autorité du Conseil de sécurité de l’ONU, selon sa résolution 1484 du 30 mai 2003», a déclaré Me Jeanpy Mufunza.

Ce jeune notable et coordonateur de l’association « Beni Kwetu » impliquée dans plusieurs actions de développement de la ville de Beni exprime tout de même son ras-le-bol face aux tueries qui ne disent toujours pas leur denier mot dans la région de Beni.

« En tout cas, nous avons dépassé des bornes du supportable », a-t-il conclu.

Apres l’attaque de dimanche, l’armée congolaise disait avoir des soupçons d’un règlement de compte entre l’ennemi et la population. Selon le porte-parole des opérations sokola 1, les Forces armées de la république ont ouvert des enquêtes pour en savoir plus.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU