mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 11:02 11 h 02 min

l'info en continu

Tshopo : intensification des appels à la sécurité de Dismas Kitenge, menacé de mort avec sa famille

- Publicité-

Dismas Kitenge, défenseur des droits de l’homme et président du groupe LOTUS, une ONG de défense des droits humains basée à Kisangani dans la Tshopo, est depuis la nuit du 17 au 18 septembre 2020, ciblé avec sa famille, par des menaces « aggravées » de mort.

D’après les informations parvenues à POLITICO.CD, Dismas Kitenge et sa famille biologique ont reçu des appels téléphoniques malveillants de la part d’un homme non encore identifié qui profère des menaces de mort et des injures à leur encontre.

- Publicité-

Ces menaces ont débuté le soir du 17 septembre 2020 par un appel anonyme, après que le président honoraire de la FIDH, a, dans une réunion tenue la veille avec le ministre des Droits humains, André Lite, évoqué une campagne de plaidoyer prévue à l’occasion du déplacement d’un général impliqué dans les crimes commis à Kisangani entre 1999 et 2000.

« Quelques jours plus tard, explique Dismas Kitenge à POLITICO.CD, les appels téléphoniques malveillants ont commencé ».

« Le numéro téléphonique est cette fois identifiable. Lors de ces appels, c’est une personne non identifiée qui promet de tout faire pour éliminer M. Kitenge en raison de ses prises de position contre les autorités et personnalités publiques en RDC », raconte-t-il.

C’est une situation qui inquiète et fait réagir les organismes internationaux de défense des droits de l’homme et la société civile congolaise.

Appels à la protection et l’ouverture d’enquêtes

Dans un appel urgent, l’Observatoire, un partenariat de la Fédération internationale des droits humains (FIDH) et de l’OMCT, qui a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’homme victimes de violations, alerte le gouvernement congolais pour une action concrète visant une garantie sécuritaire à Dismas Kitenge et à toute sa famille.

Exprimant sa vive inquiétude face aux menaces de mort au président du groupe LOTUS, l’Observatoire souligne que celles-ci semblent viser à dissuader Kitenge d’exercer ses activités légitimes de défense des droits humains.

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme appelle les autorités congolaises à « mener une enquête indépendante, rigoureuse, impartiale et transparente sur ces menaces afin d’identifier les responsables et de les traduire devant un tribunal indépendant, compétent et impartial ».
Et également à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité de M. Dismas Kitenge et de sa famille.

Dans le même registre, le CCPSC-Tshopo, cadre de concertation provinciale de la société civile de la Tshopo, informe la communauté nationale et internationale du fait que _M. Dismas Kitenge est un grand défenseur des droits de l’homme depuis plus de 20 ans ».

« il a souvent été l’objet des menaces pour sa franchise et ses opinions en raison de son engagement pour la défense des droits humains », précise la société civile dans un communiqué exploité par POLITICO.CD

Ainsi, devant la gravité des menaces de mort qui pèsent sur lui et sa famille, le CCPSC-Tshopo demande aux autorités politico-administratives et judiciaires tant provinciales que nationales de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la protection de Dismas Kitenge.

Il leur demande aussi « qu’une enquête soit diligentée pour la localisation de ce groupe de malfaiteurs qui ne cessent de proférer des menaces de mort à ce défenseur des droits de l’homme et à sa famille au numéro 0824693879 ».

Dismas Kitenge Senga a déjà saisi, le 19 septembre 2020, le procureur de la République près le tribunal de Grande instance de Kisangani d’une plainte contre inconnu, demandant l’identification et la poursuite en justice de l’auteur des menaces ainsi que des mesures de protection pour lui et sa famille.

Le groupe LOTUS, ONGDH chère à Dismas Kitenge, est une organisation basée à Kisangani. Il dénonce les violations des droits humains, alerte l’opinion publique, enquête sur les pratiques des autorités pour les contraindre à respecter la règle de droit.

Cette ONG informe, enseigne et promeut les valeurs des droits humains et les principes démocratiques.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...

DGDA : action disciplinaire contre le DG a.i. Nkongolo pour « suspension des avantages accordés à certaines entreprises »

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a ouvert une action disciplinaire contre le Directeur général a.i. de la Direction Générale des douanes...