mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,631
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
230
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
10,129
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 10:02 10 h 02 min

l'info en continu

Sud-Kivu : La Société Civile d’Uvira exige que le militaire meurtrier de Sange soit jugé sur place devant les victimes

- Publicité-

Le militaire du 122è bataillon des Forces Armées de la RDC a été arrêté depuis le vendredi 07 août 2020 à Nyangezi, en territoire de Walungu, pour avoir fusillé 14 personnes à Sange, dans le territoire d’Uvira. Bientôt deux mois, ce bourreau n’a pas encore été présenté devant les instances judiciaires.
Aucun procès n’est jusque-là organisé pour qu’il réponde de ses actes, regrette la nouvelle société civile congolaise, coordination d’Uvira qui hausse le ton.

La nouvelle société civile congolaise d’Uvira, par l’entremise de son président, André Byadunia, appelle le gouvernement provincial à déférer ce présumé criminel devant les instances judiciaires le plus rapidement possible à Sange, lieu du crime ou à Uvira et non à Bukavu comme le tient mordicus le gouverneur Théo Ngwabidje.

- Publicité-

Dans un entretien téléphonique avec Politico.cd, André Byadunia a fait savoir qu’il ne faut pas que ce militaire soit jugé à Bukavu ni à Kinshasa, mais plutôt à Sange pour que la population découvre que la RDC a un appareil judiciaire qui est aux côtés de paisibles citoyens.

Il dit avoir échangé avec plusieurs autorités militaires qui, malheureusement, l’ont signifié de l’instruction claire du gouverneur qui veut que son dossier soit ouvert à Bukavu.

_ »Le dossier était déjà à Bukavu, grâce aux plaidoyers, l’auditeur l’a transféré à Sange, mais par surprise, ce dossier a été ramené encore à Bukavu. Nous avions essayé de contacter toutes les autorités militaires et politico-administratives, toutes, nous ont renvoyés auprès du gouverneur comme quoi, c’est lui qui a interdit que ce procès ne puisse pas se dérouler à Sange ou à Uvira », a révélé André Byadunia.

Celui-ci appelle l’implication de députés nationaux et provinciaux pour que le gouverneur revienne sur sa décision et suive la volonté du peuple, qui veut voir ce présumé bourreau devant la justice.

Thierry M. RUKATA

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...

DGDA : action disciplinaire contre le DG a.i. Nkongolo pour « suspension des avantages accordés à certaines entreprises »

Le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a ouvert une action disciplinaire contre le Directeur général a.i. de la Direction Générale des douanes...

Beni : Aimé Ngoy Mukena stigmatise la manipulation des jeunes pour la déstabilisation de la RDC

Lors d'un point de presse dimanche 27 septembre 2020 à Beni (Nord-Kivu), le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena, a...