jeudi, octobre 21, 2021
DRC
57,402
Personnes infectées
Updated on 21 October 2021 à 12:19 12 h 19 min
DRC
5,381
Personnes en soins
Updated on 21 October 2021 à 12:19 12 h 19 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 21 October 2021 à 12:19 12 h 19 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 21 October 2021 à 12:19 12 h 19 min

l'info en continu

Ituri: 9 groupes armés, 1758 personnes tuées, 1,600 million de déplacés internes, 629 maisons incendiées, 371 écoles détruites, 42 centres de santé détruits en 6 mois

- Publicité-

Dans la province de l’Ituri dans l’Est de la RDC, on y trouve: « 9 groupes armés, 1758 personnes tuées, 1,600 million de déplacés internes, 629 maisons incendiées, 371 écoles détruites, 42 centres de santé détruits en 6 mois, soit de mars à septembre 2020. »

C’est ce qu’a révélé le député national, Jackson Ausse Afingoto, dans une correspondance déposée, mardi 22 septembre, à la présidence de la République.

- Publicité-

Dans cette correspondance, il décrit une situation très catastrophique dans ladite province, cible des plusieurs groupes armés et demande au chef de l’État de déclarer l’état d’urgence sécuritaire dans la province.

L’élu d’Irumu, dans la province de l’Ituri, suggère au chef de l’État  »de demander au ministre de la Défense d’évaluer les opérations militaires dans cette province », mais aussi  »organiser une table-ronde provinciale pour la situation sécuritaire de manière que l’approche communautaire puisse être beaucoup plus globale que sélective ».

Pour Jackson Ausse, « les opérations militaires sont en train de fléchir devant l’ennemi. Or nous n’avons qu’une solution et un seul rempart, c’est l’aspect militaire. Il va falloir que les opérations militaires soient bien analysées et bien construites pour faire reculer l’ennemi ».

« Le document résume le cri d’alarme de la population sinistrée de la province de l’ituri. Une population en déplacement permanent. Les gens meurent tous les jours », a expliqué ce député national dans sa correspondance adressée au président Félix Tshisekedi.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU