mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Le porte-parole de l’UNC/Kinshasa,Totshumany Kisombe suspendu pour indiscipline notoire et flagrante

- Publicité-

« Le Bureau de la direction politique nationale de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), parti cher à Vital Kamerhe, a demandé au secrétaire général a.i d’initier la procédure de suspension préventive » à l’encontre de Totshumany Kisombe.

Dans un communiqué, le bureau de la direction politique nationale de l’UNC, qui s’est réunie en séance extraordinaire ce dimanche, reproche au porte-parole de l’UNC/Kinshasa l’ « indiscipline notoire et flagrante (en tenant) des propos outrageants à l’égard de la hiérarchie et tendant à semer la division au sein du parti ».

- Publicité-

Sur Top Congo FM, Kisombe Totshumani avait affirmé qu’ « une délégation de l’UNC, conduite par le secrétaire général Aimé Boji et l’honorable Mirindi, séjourne à Goma pour ses propres intérêts ».

Une déclaration qui étonne Aimé Boji qui s’interroge : « d’où ce camarade a tiré cette information? ».

Il explique que « nous sommes en politique. Ni le président national, ni moi-même, sommes obligés d’informer les membres du parti sur toutes la ligne quand nous faisons des déplacements. Il y a des missions qui sont commanditées à la discrétion du président national ».

« Je viens de Goma où j’étais en mission sur instruction de la très haute hiérarchie du parti. Je suis revenu. La primeur du rapport de la mission lui est réservé », affirme Aimé Boji sur Top Congo FM, secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC), après la sortie médiatique du porte-parole de l’UNC/Kinshasa.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU