mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min

l'info en continu

Ituri : Des hommes armés tuent 2 éco-gardes de la Réserve de faune à Okapi

- Publicité-

Deux gardes du parc ont été tués et quelques armes et munitions emportées, la nuit du vendredi 18 à samedi 19 septembre 2020, par un groupe d’hommes armés non identifiés, lors d’une attaque de position de ces garde-parc de la Réserve de faune à Okapi (RFO) à Adusa, à 120 kilomètres de Mambasa-centre sur la route nationale numéro 4.

Selon la société civile de Bandengaido, les FARDC venues en renfort poursuivent ces inciviques. Le trafic a été suspendu momentanément sur ce tronçon à la suite des opérations militaires en cours, ajoute-t-elle.

- Publicité-

Certains éléments de la garde parc étaient installés à leur poste de contrôle à Adusa à 7 kilomètres de Bandengaido, dans le territoire de Mambasa. Ils ont été surpris par des tirs nourris vers 19 heures d’hommes armés non identifiés. L’un des gardes parc est mort sur place et un autre a succombé à ses blessures par la suite, affirment le président de la société civile de Bandengaido, Célestin Masudi et l’administrateur du territoire de Mambasa.

Ces hommes armés, qui seraient identifiés à des braconniers, se sont ensuite introduits au poste de contrôle de la RFO. Ils ont emporté quatre armes AK-47 et une arme lourde du type PKM ainsi que plusieurs munitions et des effets militaires, dont des boutines.

La RFO, unique sanctuaire au monde pour les Okapis, avait déjà été attaquée en 2013 par des miliciens Mai-Mai locaux, causant la mort des 7 animaux en captivité.

Cette situation avait amené à la suspension des activités touristiques dans la zone, plusieurs groupes armés ayant élu domicile dans cette aire protégée dont le sous-sol est très riche en or et autres minerais précieux.

Des efforts sont actuellement conjugués pour capturer d’autres Okapi et relancer le tourisme, la population de ces animaux emblématiques de la République démocratique du congo étant estimée à plus de 3000.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

EN CONTINU