mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min

l'info en continu

Le ministre Claude Nyamugabo évalue la situation environnementale dans le Haut-Katanga

- Publicité-

Le ministre national de l’Environnement et Développement durable, en mission officielle d’inspection dans les provinces du Haut-katanga et Lualaba, pour évaluer la situation environnementale des activités minières.

Situation caractérisée par les dénonciations de la part de la population des cas de pollution des rivières, des eaux et du sol voire la pollution de l’air par les entreprises minières.

- Publicité-

Aussitôt arrivé dans la ville cuprifère, Claude Nyamugabo, ministre de l’Environnement et Développement durable, a d’abord échanger, le lundi 14 septembre, avec le vice-gouverneur Jean-Claude Kinimba, au gouvernorat du Haut-katanga, avant de faire la ronde des entreprises.

« Je suis venu faire une inspection environnementale, étant donné qu’au niveau du gouvernement central, nous sommes saisis, concernant les activités de certaines entreprises minières qui violent les normes environnementales, et nous avons la charge de protéger notre population. Et je suis venu faire le constat de ces violations de normes environnementales et tiré également les conséquences juridiques qui s’imposent », a déclaré Claude Nyamugabo à POLITICO.CD

Et de renchérir: « S’enquérir ensuite de la situation liée à l’exploitation forestière et enfin sensibiliser toutes les parties prenantes ainsi que les forces vives sur l’implémentation de l’initiative présidentielle « jardins scolaires, 1 milliard d’arbres à l’horizon 2023 et dont le ministre requiert l’implication du gouvernement provincial »

les descentes sur le terrain

À Ruashi Mining, Claude Nyamugabo a salué l’investissement implanté à cette entreprise minière, mais s’est dit « sidéré » qu’on s’en passe des lois et règlements du strict respect de normes environnementales.

Partout où le ministre de l’Environnement est passé, c’est le même constat amer. Bassins de rétention chaotique, les eaux qui se déversent ça et là.

Au site minier de la société Chemaf, les rejets des concetrateurs ont carrément pollué les rivières voisines au point de faire disparaître toute une vie aquatique et même les espaces végétales.

Adrien AMBANENGO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...