jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 6:31 6 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 6:31 6 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 6:31 6 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 6:31 6 h 31 min

l'info en continu

Delly Sesanga au FCC : « Vision étriquée et une gestion partisane de l’État du FCC pour qui l’enjeu de la territoriale est électoral »

- Publicité-

Réagissant au communiqué du Front Commun pour le Congo (FCC) au sujet des rumeurs faisant état des nominations des cadres de la territoriale, le député national élu de Luiza, Delly Sesanga Hipungu, parle d’une vision étriquée et d’une gestion partisane de l’ état du FCC dont l’enjeu de la territoriale est électoral.

Il ajoute: « Pittoresque que de réduire les garanties aux parties prenantes aux élections à la coalition au détriment de l’administration du pays et de l’État ! »

- Publicité-

Et de conclure:
« Irresponsabilité quand tu nous tiens ».

« Vision étriquée et gestion partisane de l’État du FCC pr qui l’enjeu de la territoriale est électoral.Pittoresque que de réduire les garanties aux parties prenantes aux élections à la coalition au détriment de l’administration du pays et de l’Etat? Irresponsabilité qd tu ns tient https://t.co/85KLJXlA2d, » a tweeté le président du parti Envol.

Dans son communiqué du 09 septembre 2020, le FCC fait état  » des rumeurs faisant état des nominations imminentes des cadres territoriaux par le ministère de l’Intérieur ».

C’est pourquoi, il exige la transparence et estime que « ces nominations devraient bénéficier de larges consultations au sein de la coalition ».

Le FCC note que ces nominations devraient, s’agissant des entités déconcentrées, tenir compte de l’impératif de la stabilité des cadres territoriaux en fonction depuis seulement 2018, en prenant en compte les coûts comparatifs pouvant entraîner des mutations prématurées et non préparées, mais dictées uniquement par des mobiles partisans.

Le FCC estime, enfin, que ces nominations devraient respecter la procédure prescrite, impliquant les ministères et commissions gouvernementales concernées, y compris les délibérations en Conseil des ministres.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU