RDC: la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale partage ses préoccupations avec Premier ministre

0
495

Le gouvernement congolais multiplie les efforts pour maximiser les recettes de l’État. Pour y parvenir, il compte sur l’implication de toutes les institutions du pays concernées.

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a eu des échanges, jeudi 10 septembre 2020, avec la délégation des députés nationaux membres de la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale, actuellement en mission de contrôle budgétaire 2020 à la Direction générale des douanes et accises (DGDA).

Cette délégation de la commission ECOFIN, conduite par le député Constantin Mbengele, arrivée à mis parcours de sa mission de contrôle dans cette régie financière, a soumis au chef du gouvernement quelques préoccupations sur le traitement des opérations douanières en erépublique démocratique du congo, qui empêchent l’accroissement des recettes de l’État.

Il s’agit, notamment, de la question de la valeur douanière ou transactionnelle sur base du régime déclaratif de l’opérateur économique, des abus constatés dans l’octroi des exonérations, des compensations à réduire, des infractions douanières à constater à des postes frontaliers, des droits de sortie des produits miniers, et bien d’autres.

À l’issue de la réunion avec le epremier ministre Ilunga Ilunkamba, le chef de la délégation, Constantin Mbengele, a affirmé qu’il est nécessaire de revoir la législation en la matière.
Les députés nationaux membres de la commission ECOFIN se disent très rassurés de l’implication du chef du gouvernement central en sa qualité d’économiste et, surtout, de scientifique pour des réponses rapides à toutes ces préoccupations.

À quelques jours de l’ouverture de la session de septembre à l’Assemblée nationale, essentiellement budgétaire, cette collaboration entre l’autorité budgétaire et l’exécutif central traduit une volonté commune de booster la maximisation des recettes publiques en erépublique démocratique du congo.

Alfred Héritier IMANI GAIUS