lundi, octobre 25, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 25 October 2021 à 8:28 8 h 28 min

l'info en continu

André Lite : « Mr Mukumadi, le gouverneur de la province du Sankuru allonge la liste de ceux […] qui se distinguent dans la violation massive des droits de l’homme »

- Publicité-

C’est dans une déclaration faite à politico.cd, ce mardi 8 septembre 2020, que le Ministre des Droits Humains, André Lite Asebea a salué la plainte de Journaliste en danger (JED) déposée contre le gouverneur de la province du Sankuru, Joseph-Stéphane Mukumadi.

« Monsieur Mukumadi, le gouverneur de la province du Sankuru allonge malheureusement, la liste de ceux des gouverneurs qui se distinguent dans la violation massive des droits de l’homme, en l’espèce la violation des droits de l’exercice de la liberté de la presse garantie par notre constitution », a confié André Lite.

- Publicité-

Et d’ajouter :

« Et ce qui est bien triste, depuis qu’il est à la tête de la province du Sankuru, il se comporte comme un éléphant dans un salon de porcelaine. C’est tout à fait inacceptable ! »

Que JED ait porté plainte auprès de l’auditeur général des FARDC quant à ce, dit-il, nous ne pouvons que soutenir l’action et souhaiter qu’elle puisse effectivement aboutir.

« L’heure a sonné pour que ceux qui s’adonnent à ces genres des pratiques puissent naturellement rendre compte », a spécifié le Ministre André Lite.

Et de conclure :

« Je pourrais profiter de l’occasion pour demander au parquet militaire de faire un effort, sans délai, pour tirer au clair cette situation. Puis qu’on ne peut pas continuer à acquiescer ce genre de violation grave des droits de l’homme ».

Il sied rappeler que le gouverneur Mukumadi ainsi que le Lieutenant-colonel Kalala des FARDC sont poursuivis pour torture sur deux journalistes de la radio Losanganya, atteintes aux droits garantis aux particuliers, coups et blessures aggravés et incitation des militaires à commettre des actes contraires à leurs devoirs .

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU