mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

l'info en continu

Une commission interministérielle examinera la dérogation à la règle obligeant chaque ministre de soumettre tout arrêté au Conseil avant sa signature

- Publicité-

Le ministre des Mines a soumis au Conseil des ministres du vendredi 04 septembre, le dossier relatif à la demande d’autorisation de la signature des Arrêtés ministériels portant déchéance, retrait, renonciation partielle, approbation du permis d’exploitation et renouvellement d’agrément.

Invoquant le besoin pour lui de signer, dans les délais, les différents arrêtés relevant de sa compétence, à travers les textes en vigueur, le ministre des Mines a sollicité une dérogation à la règle obligeant chaque ministre de soumettre avant signature de tout arrêté ministériel, à l’approbation de celui-ci par le Conseil des ministres.

- Publicité-

Après débats et délibération, le Conseil des ministres a décidé de ne pas déroger à cette règle édictée par le Premier ministre de soumettre pareils actes règlementaires à la délibération du Conseil des ministres, et ce, pour assurer un égal traitement entre les membres du gouvernement.

Quant à la seconde demande consistant à réfléchir sur la nécessité d’exiger aux entreprises de portefeuille détentrices des titres miniers le paiement des droits dûs à l’Etat à peine du retrait desdits titres, le Conseil des ministres a encouragé cette réflexion, tout en relevant qu’au stade actuel, l’application d’une telle sanction à l’encontre desdites entreprises risquerait de les condamner définitivement à la faillite et d’exposer leur personnel à la précarité avec tous les inconvénients que cela comporte.

Toutefois, le Conseil a retenu que l’idée méritait une réflexion sur laquelle le Conseil des ministres pourra y revenir plus tard, s’il échet.

En ce qui concerne les arrêtés sur les nominations, la question a été renvoyée à l’examen par la Commission Interministérielle permanente compétente.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...