mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Trente-quatre (34) détenus de la prison de Mbanza-Ngungu ayant bénéficié de la grâce présidentielle ont été libérés

- Publicité-

Trente-quatre détenus de la prison centrale de Mbanza-Ngungu ayant bénéficié de la grâce présidentielle ont été libérés, rapporte l’ACP.

C’était lors d’une cérémonie organisée en présence du chef de division unique des Cataractes Samuel Masumu Ntotila, de l’administrateur du territoire a.i. de Mbanza-Ngungu Luc Makiadi Mamonekene Buka qu’accompagnait son assistant, Didier Nsimba Mabeka, et du directeur de cette maison carcérale, Trésor Malonda.

- Publicité-

Le chef de division unique des cataractes a remercié le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour cette mesure de grâce, avant d’inviter les personnes libérées à observer un comportement civique et une conduite exemplaire de manière à ne plus récidiver.

L’administrateur du territoire a.i de Mbanza-Ngungu a invité la population à demeurer vigilante, assurant que les récalcitrants vont subir la rigueur de la loi.

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Mbanza-Ngungu, Jacques Tshamala Tshitenge a annoncé qu’une deuxième vague de libération aura lieu prochainement pour les détenus condamnés à des peines inférieures à 10 ans.

Pour le directeur de ce centre de rééducation, cette libération aura de l’impact par rapport à la population carcérale de sa maison pénitentiaire.

Le chef d’antenne territoriale de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH)/Mbanza-Ngungu, Guy Matuasilua Malungane s’est dit satisfait de l’exécution de l’ordonnance présidentielle.
38 autres détenus de cette même prison condamnés pour les infractions bénignes avaient bénéficié en avril dernier d’une libération conditionnelle pour éviter la contamination à grande échelle des détenus à la covid-19.

Actuellement indique l’ACP, la prison centrale de Mbanza-Ngungu dispose d’une population de 357 pensionnaires dont 8 femmes et 2 nourrissons.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU