mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min

l'info en continu

Marche anti-Karega : « Nous demandons la mise en œuvre du rapport Mapping qui retrace l’implication des pays voisins dans ce qui a été l’enfer de nos frères et sœurs à l’est du pays » (Carbone Beni)

- Publicité-

C’est ce vendredi 4 Septembre 2020 que les mouvements LUCHA et FILIMBI avait invité, les mouvements citoyens et autres, à un sit-in devant l’ambassade du Rwanda à Kinshasa pour demander l’expulsion du diplomate Vincent Karega, à la suite de ces propos négationnistes sur le génocide Congolais.

« Nous demandons la mise en œuvre du rapport Mapping qui retrace l’implication des pays voisins dans ce qui a été l’enfer de nos frères et sœurs à l’est du pays : les massacres, les viols, les vols et la destruction des communautés », a fait savoir Carbone Beni, dans une interview exclusive accordée à Politico.cd

- Publicité-

Et de poursuivre : « Mais aussi nous demandons la protection du Dr Mukwege et alertons le Rwanda que les menaces qui sont proférés à l’encontre du Dr sont de la responsabilité des rwandais en premier et si quelque chose arrivait au Dr ça serait les rwandais qui seront directement ciblés ».

Pour ce qui l’en est de l’objectif de la marche anti-Vincent Karega, Carbone Beni estime qu’il a été partiellement atteint. Nous sommes en train de penser, dit-il, que c’est une première et d’autres activités vont être organisées afin d’obtenir l’expulsion Vincent Karega.

« Nous ne sommes pas arrivés bien sûr devant l’ambassade mais nous étions à 200 mètres et ça s’est passé dans le sens pacifique au-delà des actes de répression inutile de la police », nous confie-t-il.

Cette fois-ci, l’intervention de la police a été un peu brutale, fait observer Carbone Beni, dans le sens que ce n’était pas important d’interpeller les uns et les autres, ce n’était pas important de tirer des coups de gaz lacrymogènes, les manifestatants étaient pacifiques et calme, soutient-il, tout en relevant que « c’est quand-même pondérée par rapport à ce que nous étions en train de vivre sous l’ère Kabila ».

« Il y a eu d’énormes pertes, il y a des personnes qui sont blessés qui ont été gazées, d’autres ont été tabassées par la police, et qui sont à l’hôpital Maman Yemo presque 7 personnes. Il y a eu des pertes des téléphones, il y a eu des blessés légers ça c’est à déplorer c’était inutile qu’on en arrive là ».

Pour ce qu’il en est de la suite, Carbone Beni précise : « nous allons communiquer l’opinion sur d’autres activités qui seront tenues jusqu’à l’obtention du départ de Monsieur Vincent Karega de notre sol, et nous pensons mener des activités jusqu’à ce qu’il partira. La presse et l’opinion pourraient dans le jour à venir être contactées.

Hervé Pedro

C’est ce vendredi 4 Septembre 2020 que les mouvements LUCHA et FILIMBI avait invité, les mouvements citoyens et autres, à un sit-in devant l’ambassade du Rwanda à Kinshasa pour demander l’expulsion du diplomate Vincent Karega, à la suite de ces propos négationnistes sur le génocide Congolais.

« Nous demandons la mise en œuvre du rapport Mapping qui retrace l’implication des pays voisins dans ce qui a été l’enfer de nos frères et sœurs à l’est du pays : les massacres, les viols, les vols et la destruction des communautés », a fait savoir Carbone Beni, dans une interview exclusive accordée à Politico.cd

Et de poursuivre : « Mais aussi nous demandons la protection du Dr Mukwege et alertons le Rwanda que les menaces qui sont proférés à l’encontre du Dr sont de la responsabilité des rwandais en premier et si quelque chose arrivait au Dr ça serait les rwandais qui seront directement ciblés ».

Pour ce qui l’en est de l’objectif de la marche anti-Vincent Karega, Carbone Beni estime qu’il a été partiellement atteint. Nous sommes en train de penser, dit-il, que c’est une première et d’autres activités vont être organisées afin d’obtenir l’expulsion Vincent Karega.

« Nous ne sommes pas arrivés bien sûr devant l’ambassade mais nous étions à 200 mètres et ça s’est passé dans le sens pacifique au-delà des actes de répression inutile de la police », nous confie-t-il.

Cette fois-ci, l’intervention de la police a été un peu brutale, fait observer Carbone Beni, dans le sens que ce n’était pas important d’interpeller les uns et les autres, ce n’était pas important de tirer des coups de gaz lacrymogènes, les manifestatants étaient pacifiques et calme, soutient-il, tout en relevant que « c’est quand-même pondérée par rapport à ce que nous étions en train de vivre sous l’ère Kabila ».

« Il y a eu d’énormes pertes, il y a des personnes qui sont blessés qui ont été gazées, d’autres ont été tabassées par la police, et qui sont à l’hôpital Maman Yemo presque 7 personnes. Il y a eu des pertes des téléphones, il y a eu des blessés légers ça c’est à déplorer c’était inutile qu’on en arrive là ».

Pour ce qu’il en est de la suite, Carbone Beni précise : « nous allons communiquer l’opinion sur d’autres activités qui seront tenues jusqu’à l’obtention du départ de Monsieur Vincent Karega de notre sol, et nous pensons mener des activités jusqu’à ce qu’il partira. La presse et l’opinion pourraient dans le jour à venir être contactées.

Hervé Pedro

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...

SADC : la RDC et le Malawi élus président et vice-président du RPMLOC du Forum parlementaire

La République démocratique du Congo (RDC) et le Malawi ont été élus respectivement président et vice-président du Comité parlementaire régional de surveillance...