jeudi, mars 4, 2021
DRC
26,247
Personnes infectées
Updated on 4 March 2021 à 6:16 6 h 16 min
DRC
4,935
Personnes en soins
Updated on 4 March 2021 à 6:16 6 h 16 min
DRC
20,601
Personnes guéries
Updated on 4 March 2021 à 6:16 6 h 16 min
DRC
711
Personnes mortes
Updated on 4 March 2021 à 6:16 6 h 16 min

l'info en continu

Le sénateur Matata Ponyo n’est pas (encore) mis en cause sur le plan judiciaire” dans le dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo (Jolino Makelele)

- Publicité-

Réagissant sur la saisie de l’inspection Générale des finances pour auditer sur le dossier Bukanga Lonzo par l’ancien premier ministre Matata Ponyo, le ministre de la communication et médias et porte parole du Gouvernement, Jolino Makelele estime que ce dernier n’est pas encore formellement mis en cause sur ce dossier.

“Le sénateur Matata Ponyo n’est pas (encore) mis en cause sur le plan judiciaire dans le dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, a rappelé le porte-parole du gouvernement Jolino Makelele ce mercredi 03 septembre sur Top congo FM.

- Publicité-

Tout en constatant “la clameur publique” sur Bukanza Lonzo, David-Jolino Makelele (Photo), sur TOP CONGO FM, “ne pense pas que la saisine de l’IGF se fasse de cette manière là”.

Pour lui, “si (Matata Ponyo) devait agir, il devait peut-être attendre que les autorités puissent faire la lumière là-dessus. Et si elles avaient besoin de la lumière, il l’apporterait. S’il a choisi cette voie là, j’imagine qu’il a des garanties pour qu’elle aboutisse”.

Mais, rassure, Jolino Makelele, “le gouvernement n’a pas l’intention de faire (de Bukanga Lonzo) un dossier politique”.

La réalité est que “le Premier ministre a constaté un gâchis et tout monde s’en est rendu compte. Le reste, c’est un problème de gestion qui sera soulevée dans les instances habilitées pour enquêter là-dessus. C’est après qu’on pourra engager d’autres actions”.

Mais, toutes les initiatives menées par le gouvernement “ne sont pas forcément mises sur la place publique. (Bukanga Longo) n’a pas laissé le Chef de l’Etat ni le Premier ministre indifférent”.

Il sied de rappeler que l’ancien Premier ministre a demandé, dans une correspondance, à l’Inspection générale des finances (IGF) d’enquêter sur “l’ensemble des comptes inhérents à ce projet, dès le début des travaux jusqu’à ce jour, afin que toute la lumière soit établie sur l’ensemble des opérations financières liées à ce projet et que toutes les responsabilités de détournement éventuel des fonds publics soient établies”.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Bahati Lukwebo appelé à “corriger l’injustice” contre le PT de Steve Mbikayi

Le désormais président de la chambre haute du parlement congolais, Modeste Bahati Lukwebo, est appelé à "corriger l'injustice" dont fait l'objet le Parti Travailliste...

RDC: Félix Tshisekedi appelé à s’impliquer contre la gestion calamiteuse des biens de l’état

"Les biens de l'état soufrent du déficit de gestion orthodoxe", constate l'Association Éducative des Jeunes (A.E.J). A travers une déclaration faite depuis la ville...

RDC: “Il n’y a dans l’esprit du Chef de l’État aucune intention de franchir la limite des échéances constitutionnelles” (Porte-parole)

La dernière sortie médiatique de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO), a suscité une réaction de la direction de la communication de la...

Nord-Kivu: “Le meurtre de Luca Attanasio coûtera 2 ans au Parc des Virunga pour regagner la confiance des touristes” (Ephreme Balole)

Les activités touristiques dans le parc national des Virunga reprendront progressivement, à partir 1er avril prochain. Cependant, cette relance des activités s’annonce dans un...

Impayé pour la première fois depuis 15 ans, le SYNECAT Sud-Kivu donne un ultimatum de 72h au Gouvernement

Le comité provincial du Syndicat National des Ecoles Catholiques (SYNECAT) au Sud-Kivu vient de donner un ultimatum de 72 heures au Gouvernement congolais pour...