mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

l'info en continu

Le sénateur Matata Ponyo n’est pas (encore) mis en cause sur le plan judiciaire » dans le dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo (Jolino Makelele)

- Publicité-

Réagissant sur la saisie de l’inspection Générale des finances pour auditer sur le dossier Bukanga Lonzo par l’ancien premier ministre Matata Ponyo, le ministre de la communication et médias et porte parole du Gouvernement, Jolino Makelele estime que ce dernier n’est pas encore formellement mis en cause sur ce dossier.

« Le sénateur Matata Ponyo n’est pas (encore) mis en cause sur le plan judiciaire dans le dossier du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, a rappelé le porte-parole du gouvernement Jolino Makelele ce mercredi 03 septembre sur Top congo FM.

- Publicité-

Tout en constatant « la clameur publique » sur Bukanza Lonzo, David-Jolino Makelele (Photo), sur TOP CONGO FM, « ne pense pas que la saisine de l’IGF se fasse de cette manière là ».

Pour lui, « si (Matata Ponyo) devait agir, il devait peut-être attendre que les autorités puissent faire la lumière là-dessus. Et si elles avaient besoin de la lumière, il l’apporterait. S’il a choisi cette voie là, j’imagine qu’il a des garanties pour qu’elle aboutisse ».

Mais, rassure, Jolino Makelele, « le gouvernement n’a pas l’intention de faire (de Bukanga Lonzo) un dossier politique ».

La réalité est que « le Premier ministre a constaté un gâchis et tout monde s’en est rendu compte. Le reste, c’est un problème de gestion qui sera soulevée dans les instances habilitées pour enquêter là-dessus. C’est après qu’on pourra engager d’autres actions ».

Mais, toutes les initiatives menées par le gouvernement « ne sont pas forcément mises sur la place publique. (Bukanga Longo) n’a pas laissé le Chef de l’Etat ni le Premier ministre indifférent ».

Il sied de rappeler que l’ancien Premier ministre a demandé, dans une correspondance, à l’Inspection générale des finances (IGF) d’enquêter sur « l’ensemble des comptes inhérents à ce projet, dès le début des travaux jusqu’à ce jour, afin que toute la lumière soit établie sur l’ensemble des opérations financières liées à ce projet et que toutes les responsabilités de détournement éventuel des fonds publics soient établies ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...