mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min

l'info en continu

Kinshasa : le gouverneur Gentiny Ngobila, a reçu 3 groupes socioprofessionnels venus lui soumettre leurs doléances

- Publicité-

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a reçu mercredi 2 septembre 2020 dans la salle polyvalente de l’heôtel de ville de kinshasa, 3 groupes socioprofessionnels venus lui soumettre leurs doléances, rapporte la presse de l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Conduits par Franck Diongo, député honoraire, plus de 200 Kinois sont victimes de spoliation de leurs espaces de travail. Il s’agit des maraîchers de kisenso, de ceux du site de Lukaya dans la commune de Mont Ngafula ainsi que les fabricants des pierres tombales et des carreaux artisanaux exerçant à Lemba Foire, en face de la Foire internationale de Kinshasa.

- Publicité-

Dans ses explications, Franck Diongo a rappelé que cette initiative entre dans la droite ligne des activités de son bureau de facilitation et de consultation.
Étant donné que l’autorité urbaine a la gestion de toute la ville, Franck Diongo a dit s’en remettre à lui pour des solutions appropriées.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a donné la parole au représentant choisi de commun accord dans chaque groupe spécifique.

Ainsi, chaque représentant s’est prêté à l’exercice en relevant toutes les péripéties qui ont conduit à l’acquisition de leurs espaces respectifs. Ce, depuis des lustres.

En effet, l’agriculture a progressé dans la capitale, de Bon Marché ou Bralima au lotissement rural de Kisenso en passant par la vallée de N’djili, Kimbanseke et Cecomaf consacré, à l’époque, à la vente des produits agricoles.
Pour le cas des sites de Kisenso et de Lukaya consacrés à l’agriculture et à l’élevage, les deux représentants ont démontré l’importance que revêtent ces espaces pour la sécurité alimentaire de la ville de Kinshasa. Ils ont dénoncé, avec la dernière énergie, les traitements inhumains dont ils sont victimes de la part des acquéreurs qu’ils qualifient d’illégaux.
En réponse, le chef de l’exécutif provincial a tenu à valoriser ces agriculteurs aujourd’hui négligés.
Avec ses 80.000 ha de terres arables, la RDC a tout pour nourrir l’Afrique alors qu’elle est passée maîtresse en importation des produits agricoles, notamment les oignons, les tomates et autres.
« Ce qui est déplorable », a déploré le gouverneur de la ville.
Il a promis de descendre personnellement sur ces deux sites afin de se rendre compte de visu de la situation pour donner une suite favorable à leurs requêtes.
Aux carreleurs qui ont eu aussi l’opportunité d’ être écoutés de vive voix par le président de la République intercepté lors de son passage dans ce coin de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka les a rassurés que les paroles du Chef de l’État ont force de loi.
Voilà pourquoi, il ne menagera aucun effort pour arrêter les ardeurs du promoteur de la station en phase d’être construite sur leur espace.

Motif de joie pour Franck Diongo et toute la population qui a tenu à défendre mordicus sa cause.
Le tout s’est déroulé dans une ambiance bon enfant.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU