mercredi, octobre 27, 2021
DRC
57,453
Personnes infectées
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
5,432
Personnes en soins
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 27 October 2021 à 20:31 20 h 31 min

l'info en continu

Kitenge Yezu à Martin Fayulu et Théodore Ngoy: « Aveuglés par la haine, ils se brossent les dents dans le sens de la brosse »

- Publicité-

Réagissant aux accusations de haute trahison proférées contre le Chef de l’État par le duo Martin Fayulu et Me Théodore Ngoy, deux candidats malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2018, le Haut représentant du Chef de l’État, Kitenge Yezu, qualifie les deux compères de « possédés  » et estime qu’ils « ne représentent rien en dehors des médias ».

« L’éducation, c’est la famille qui la donne;l’instruction,c’est l’État qui la doit. Désormais pris en charge par l’EPSP. Que représentent ces possédés en dehors des médias?, » s’est il interrogé.

- Publicité-

Et de poursuivre:

« Tombés, ils ne se relèveront jamais. Aveuglés par la haine, ils se brossent les dents dans le sens de la brosse. »

Comme lui, le Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, avait déclaré qu' »il ne fait l’ombre d’aucun doute que Martin Fayulu et Théodore Ngoy n’ont fait qu’exécuter le plan diabolique déjà planifié par le FCC »,.

« Ce n’est un secret pour personne que le FCC ne jure que sur la tête du président de la République », a-t-il déclaré lors d’une intervention à la radio Okapi, mardi 02 septembre 2020.

Il a ajouté que « le FCC ne doit pas croire que la RDC est une propriété privée de Joseph Kabila où il peut partir et revenir comme il veut »,.

« C’est le FCC qui est derrière ça. Mais, M. Fayulu doit comprendre une chose : il avait monté un coup à Genève, ce coup-là n’avait pas réussi. Le Chef de l’État n’a jamais violé la Constitution. Le FCC a un schéma qu’il a déjà planifié pour nous faire du mal. Nous sommes au courant de leurs plans et nous allons nous défendre », a répliqué Augustin Kabuya sur Radio Okapi.

Martin Fayulu a rejoint la démarche de Théodore Ngoy en accusant le président de la République, Félix Tshisekedi, de violer la Constitution, en nommant les deux juges de la Cour constitutionnelle à la Cour de cassation, alors qu’ils sont en plein mandat. Il s’agit du juge Noël Kilomba et son collègue Obulu.

Pour eux, la Constitution n’autorise pas cette permutation. Ils ajoutent que cette  » violation intentionnelle » de la Constitution devrait pousser les deux Chambres du parlement, réunies en Congrès, à accuser le président de la République de haute trahison.

« Nous disons que nous voulons construire un État de droit. Ce n’est pas un mot qu’on lance en vain. Il faut que les actes suivent. M. Tshisekedi n’est pas légitime. Il pose des actes en violation intentionnelle de la Constitution. M. Félix Tshisekedi court un risque énorme. Il doit être traité de haute trahison », a affirmé Martin Fayulu, le président de l’ECIDE.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU