PUBLICITÉ

Ituri : la société civile, les forces vives et plusieurs notabilités soutiennent la mission de paix des ex-seigneurs de guerre

Au regard de la montée de l’insécurité en Ituri, le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, a dépêché une délégation des ex-seigneurs de guerre ayant opéré auparavant dans cette province pour y négocier la paix.

À ce jour, l’opinion note avec satisfaction le soutien que reçoit cette délégation de plusieurs notabilités de l’Ituri.

Quelques sénateurs, députés nationaux et provinciaux élus de l’Ituri, les membres du comité provincial de sécurité et d’autres personnalités, réunis en début de la semaine dernière à l’État-major de l’armée, l’on fait savoir à l’issue de la séance.

« Nous souhaitons un succès à cette délégation et nous l’encourageons. En même temps, nous demandons à ceux envers qui la délégation a été envoyée par le Chef de l’État d’être attentifs parce que le souhait est que l’Ituri retrouve la paix », a déclaré Jonh Tibasima Mbogemu, deuxième vice-président du Sénat, à Politico.cd.

Étaient également présents à la rencontre, Raymond Tchedia, vice-ministre congolais des Affaires étrangères, originaire de l’Ituri , et le vice-gouverneur de province, Martin Shalo Dudu.

Conduite par Floribert Ndjabu, ancien chef de la milice Lendu FNI durant la guerre interethnique entre 1999 et 2003 dans la région, cette équipe de négociateurs a déjà visité plusieurs contrées situées au nord de Djugu et Mahagi, amenant plus de 2 000 miliciens de CODECO à signer un acte d’engagement unilatéral de cessation des hostilités.

L’autre étape de la délégation est la zone minière située au sud-ouest de Djugu, notamment les localités de Mungwalu, Kobu, Bumbu, et autres actuellement ciblées par des attaques des groupes armés.

L’arrivée de Floribert Ndjabu et son équipe dans cette contrée est annoncée pour cette semaine en cours.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

EN CONTINU