lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Incident entre Ruberwa et Kankonde: « Le Ministère de l’intérieur n’attend pas ceder, une de ses attributions » (mise au point)

- Publicité-

Dans une mise au point du Vice-Primature, Ministère de l’intérieur sécurité et affaires coutumières parvenue à Politico.cd ce dimanche 30 août 2020 en rapport avec le prétendu incident avec le ministre de la décentralisation au cours du conseil des ministres de ce vendredi 28 août 2020, la cellule de communication de Gilbert Kankonde dément ces allégations et affirme qu’il n’y a pas eu affrontement entre le Vice-Premier Ministre , Ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde Nkashama Malamba et celui de la décentralisation Ruberwa Azarias lors du conseil des ministres de ce vendredi.

« Contrairement à ce qui se raconte par certains chroniqueurs se déclarant être de la presse, des personnes peut être sans scrupules
il y a pas eu affrontement entre le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde Nkashama Malamba et celui de la décentralisation Ruberwa Azarias lors du conseil des ministres de ce vendredi, » lit on dans cette mise au point du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde Nkashama Malamba.

- Publicité-

Elle note que c’est plutôt la suite des échanges déjà amorcés entre les deux ministres sur plusieurs points.
Entre autres les attributions de deux ministères.

« Le moment était venu de porter cela devant le conseil des ministres. Il ya eu beaucoup de convergences que de divergences., » indique la cellule de communication du dit ministre.

Toutes fois, le Vice Premier Ministre , Ministre de l’intérieur , sécurité et affaires coutumières a fait remarqué et sa position reste comme telle: que la question de l’identification nationale ainsi que celle de la Ceni restent sous sa bénédiction.

Sur ces points, les compétences sont non négociables et ne peuvent souffrir sous aucun prétexte d’un démembrement.

« Le Ministère de l’intérieur n’attend pas ceder, une de ses attributions. »

Sur la question de Kasumbalesa, la mise au point du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde Nkashama Malamba affirme qu’il s’agit bien des jeunes désoeuvrés à la recherche du bien être.

« Plusieurs ONG de la place ainsi que les confessions religieuses ont confirmé la version du VPM intérieur., » affirme le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde Nkashama Malamba et qui ajoute: « la grande question est comment organiser la prise en charge de ces jeunes gens ? Au lieu de les traiter des miliciens , bandits, rebelles et vouloir rajouter la peine. »

En rapport avec la saisie du Conseil d’État, la mise au point indique qu’il est de droit que certains points de divergences profond ( sur l’administration ) soient portés à la connaissance du juge administratif.

« Ce dernier peut nous apporter de la lumière. Si on peut se le permettre  » c’est comme une forme de question préjudicielle en vue d’éclairer toutes les parties », » lit on.

Et de conclure:

« La démarche du VPM intérieur Gilbert Kankonde est saine et fondée de surcroît . »

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU