lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Le gouverneur de la BCC dit avoir observé une relative stabilité du taux sur le marché des changes

- Publicité-

Invité au Conseil des ministres de vendredi 27 août 2020 à exposer sur l’évolution de la situation récente sur le marché des changes, le gouverneur de la Banque Centrale du Congo a donné quelques indications.

En ce qui concerne le Développements sur les marchés des changes et des biens et services au cours de la semaine du 20 au 27 août 2020, il a été observé une relative stabilité du taux sur le marché des changes et une poursuite de la poussée inflationniste sur le marché des biens et services.

- Publicité-

Le gouveneur de la BCC a noté plusieurs facteurs explicatifs y relatifs.

Marché de change#

Pour le gouvernement, la stabilité observée sur le marché des changes au cours de la période du 20 au 27 août résulte, principalement, de la maîtrise des facteurs de la demande avec la mise en œuvre des mesures relatives au Pacte de stabilité signé entre le gouvernement et la Banque centrale.

C’est le cas dans les domaines ci-après :

Politique budgétaire#

Avec l’atténuation du déficit public et l’absence de financement monétaire du déficit public.

Politique monétaire et de change#

Avec le resserrement de la liquidité, attesté par la poursuite de la contraction des avoirs libres des banques et la poursuite des missions de vérification de rapatriement des devises auprès des banques.

Marché des biens et services

La hausse relative de l’inflation au cours de cette période, résulte des facteurs d’offre liés notamment à la rareté de certains produits dont les produits alimentaires importés à Kinshasa et dans certaines provinces comme dans le Haut-Katanga.

Perspectives#

Il y a nécessité d’un strict respect des engagements pris dans le cadre du Pacte de stabilité ; de même, il faut accélérer les actions d’évacuation des produits agricoles des lieux de production vers les principaux centres de consommation ; il faut également améliorer la mobilisation des recettes par des mesures de lutte contre la fraude et la corruption.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU