lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

RDC: la Belgique continue sa campagne de soutien en faveur du prix Nobel congolais, le Dr Mukwege

- Publicité-

C’est depuis le mardi le 28 août que la ville de Bruxelles a lancé la campagne de soutien en faveur du prix Nobel congolais, le Dr Mukwege , victime de menaces de mort . Cette initiative a pour but de mettre en garde ces personnes qui mettent en danger le Docteur Denis mukwege mais aussi de dénoncer des menaces dont est victime le gynécologue congolais depuis quelques jours. 

Plusieurs personnalités , organisations nationales et internationales ont également dénoncer ces actes des menaces à l’encontre de celui que les congolais ont surnommé l’homme qui répare les femmes suite à ses nombreuses interventions chirurgicales en faveur des femmes victimes des violences sexuelles à l’est de la RDC.

- Publicité-

Cette campagne lancée par la Belgique
se fait sur des supports digitaux avec projection sur tous les 70 écrans digitaux de Bruxelles. Il y a également une projection sur l’écran Place de Brouckère, et ceci durant tout le mois de septembre. 

Il sied de noter que , lors du dernier conseil des ministres, tenu à la cité de l’Union Africaine à Kinshasa le vendredi 21 août et présidé par le président Félix Tshisekedi. Le chef de l’État avait engagé le gouvernement congolais à prendre toutes les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité du Dr Mukwege.

Pour rappel , c’est depuis le 26 juillet 2020 que le Dr. Denis Mukwege ainsi que des membres de sa famille sont victimes de nombreux actes d’intimidation et de menaces, y compris de menaces de mort, notamment par le biais d’appels téléphoniques anonymes et de messages haineux publiés sur Twitter.

Ces menaces font suite à la dénonciation par le Dr. Mukwege du massacre perpétré dans le village de Kipupu, dans le secteur d’Itombwe (territoire de Mwenga, province du Sud-Kivu), dans la nuit du 16 au 17 juillet 2020 et au cours duquel plus de 220 personnes auraient été tuées par des combattants des groupes armés.

Le prix Nobel congolais s’était alors exprimé sur Twitter pour dénoncer l’impunité des massacres commis en RDC depuis 1996 et avait appelé au respect des recommandations du rapport du Projet Mapping publié par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme en août 2010.

Moïse Esapa/Direct.cd

- Publicité -

EN CONTINU