samedi, octobre 23, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 23 October 2021 à 22:26 22 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 23 October 2021 à 22:26 22 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 23 October 2021 à 22:26 22 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 23 October 2021 à 22:26 22 h 26 min

l'info en continu

Haut Katanga : Les FARDC à l’assaut de la « base bilanga » de l’UDPS à Kasumbalesa. Isaac Tshiswaka et sa bande en fuite

- Publicité-

Les forces de sécurité sont intervenues, ce mardi 25 août, pour déloger les fauteurs des troubles à la base Bilanga située à Kasumbalesa, cité située entre la RDC et la Zambie dans la province du Haut Katanga.

Les faits se sont déroulés très tôt le matin, les militaires de FARDC et des éléments de la police sont descendus à la base bilanga et ont démantelé les bicoques de fortune érigées sur place par Isaac Tshiswaka et sa bande au nom de l’UDPS.

- Publicité-

Les populations environnantes ont assisté le long de la route Sodimico au déguerpissement du lieu.

Plusieurs témoins sur place se disent soulagés au regard des tracasseries que faisaient régner ces hommes sur place.

La force de la loi a été appliquée après plusieurs plaintes des populations et des autorités suite aux comportements irrespectueux des militants UDPS de la base Bilanga.

Isaac Tshiswaka et sa bande sont en fuite et la police n’a pas pu lui mettre la main dessus.

Hier lundi, ces militants ont violemment manifesté pour réclamer la démission du secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya, qui au cours d’une sortie médiatique a dénié la qualité du président de la base UDPS/Bilanga Kasumbalesa à Isaac Tshiswaka.

La fédération de l’UDPS/Haut Katanga a porté plainte contre Pascal Tshiswaka, le président de la base Bilanga/Kasumbalesa et sa bande.

Elle demande dans une lettre du 11 août 2020 adressée à plusieurs autorités dont le Ministre de l’Intérieur, son arrestation immédiate ainsi que celle des membres de sa bande pour avoir semé les actes de rébellion contre les autorités établies et menaces sur la vie des paisibles citoyens.

Tshiswaka et sa bande sont accusés de mener plusieurs actions en violation des lois de la République notamment : les arrestations arbitraires, l’entretien des cachots clandestins, l’appel au boycott fiscal, la fraude douanière, la contrebande, la concussion, l’usurpation du pouvoir, les violations des domiciles, les coups et blessures intérieures, la destruction des établissements publics et bien d’autres.

Contacté hier par Kyondo, une chaîne de télévision de Lubumbashi, le fédéral de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social (UDPS) ville de Lubumbashi, Bruno Tshibangu a précisé qu’Isaac Tshiswaka, qui régnait en maître à Kasumbalesa que, « Kasumbalesa n’est qu’une section, pas une fédération. Mais d’ici peu, il sera élevé, en tant que ville, en fédération avec toute sa structure. En attendant, Isaac Tshiswaka y reste président de la cellule base Bilanga ».

Pour l’instant, pas de passagers ni des contrebandes par la voie illégale Bilanga, la situation est sous contrôle des forces armées et de la police qui y ont érigé des postes d’observation.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU