dimanche, octobre 24, 2021
DRC
57,432
Personnes infectées
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
5,411
Personnes en soins
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 24 October 2021 à 5:26 5 h 26 min

l'info en continu

« Avec moins de 10 000 entreprises formelles en RDC, nous sommes dans un désert entrepreneurial » ( Justin Kalumba)

- Publicité-

Le ministre des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises, Justin Kalumba, séjourne depuis le dimanche 23 août à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, où il a procédé au lancement des travaux du projet d’Appui aux micros, petites et moyennes entreprises, financé à hauteur de 100 millions de dollars américains par la Banque mondiale à travers le gouvernement de la RDC.

Ce projet concerne 4 villes du pays, notamment Goma, Lubumbashi, Kinshasa et Matadi.

- Publicité-

Dans son mot de circonstance, le ministre Justin Kalumba Mwanangongo est revenu, notamment sur le niveau entrepreneurial de la RDC qu’il a jugé de « dessert » avec moins de 10 000 entreprises sur l’ensemble du pays.

«Comprenez que nous avons une superficie de 2,345 000 km², mais opérationnellement, ce pays compte sur le terrain moins de 10 000 entreprises du moins formelles puisque les autres sont dans l’informel », a dit Justin Kalumba.

« Quand on fait une ratio pour avoir la densité entrepreneurial dans notre pays, on arrive à quelque chose comme 0,004 entreprise au km². Nous sommes donc un désert entrepreneurial, voilà le contexte, » a-t-il poursuivi.

Le ministre des . Classes moyennes, petites et moyennes entreprises a également abordé la question de la crise sanitaire avec la déclaration de la pandémie du coronavirus.

« C’est dans ce contexte que cette crise sanitaire qui est sévère s’est invitée; cette crise, elle est sévère aussi dans sa répercussion financière », a-t-il ajouté.

Le ministre Justin Kalumba a révélé qu’en période de cette crise sanitaire, au mois de juin il y a au moins 31 % d’entreprises qui ont arrêté leurs activités, selon le rapport de la FEC qui indique aussi qu’en aout, 50 % d’entreprises ont perdu au moins 30 % de leurs chiffres d’affaires.

« Si je prends un rapport financier, nous avons jusqu’à environs 980 entreprises qui ont fermé dont 89 entreprises relevant de la direction des grandes entreprises, c’est énorme pour notre pays», a-t-il ajouté.

Le ministre a pensé que pour financer les entreprises dans le contexte de cette crise sanitaire, il a fallu ce projet d’appui aux micros, petites et moyennes entreprises.

Merveilles Kiro

- Publicité -

EN CONTINU