mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 15:03 15 h 03 min

l'info en continu

Ngoy Kasanji dément les problèmes psychiatriques de sa fille, mais parle d’une nervosité qui dépasse ses limites

- Publicité-

Plusieurs médias avaient rapporté que Bukumbabu Christelle, la fille du sénateur Ngoy Kasanji a des problèmes psychiatriques, selon les dires de son père.

Alphonse Ngoyi Kasanji a dementi ses propos ce dimanche 23 août 2020.

- Publicité-

À en croire cet élu de Mbuji-Mayi, c’est une fakenews diffusée par quelques médias pour salir la réputation de toute sa famille pendant cette période où sa parcelle est remise « illégalement » à Gabriel Mokia.

À l’en croire, il avait tout simplement déclaré avoir constaté que sa fille avait une nervosité qui dépassait les limites.

« J’ai dit que j’ai constaté que depuis le mois de juin elle avait une nervosité qui dépassait un tout petit peu les limites. C’est normal de s’énerver mais il faut se contenir », a précisé Ngoyi Kasanji ce dimanche 23 août 2020. 

Dans la foulée, Alphonse Ngoy Kasanji, cadre du Front Commun pour le Congo (FCC), révèle que c’est sur base de ce constat qu’il avait décidé, depuis juin, d’envoyer sa fille a l’hôpital pour des soins appropriés.

« C’est pour cela que je l’ai envoyé à l’hôpital, le 18 juin 2020. Elle suit le traitement et c’est momentané », a conclu l’ancien gouverneur de la province du Kasaï-Oriental.

Il sied de rappeler que c’est depuis le 17 août 2020 que le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete avait émis un avis de recherche contre la députée provinciale Bukumbabu Christelle Ngoyi, fille d’Alphonse Ngoyi Kasanji pour offense au chef de l’État, selon l’article 1er de l’ordonnance-Loi numéro 300 du 16 décembre 1963 relative à la répression des offenses envers le chef de l’État.

C’est ce que l’on peut lire dans cet avis de recherche signé par le procureur général Sylvain Kaluila Muana.

C’est en réaction à une vidéo où la concernée, la fille de Ngoyi Kasanji, a proféré des propos discourtois à l’endroit de la première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi et du président de la République après le déguerpissement de son père.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...

RDC-UNPC : Jolino Makelele n’a pas exigé 40% de fonds octroyés par la Fondation Denise Nyakeru pour le congrès

Le Ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est sorti de son silence pour éclairer l'opinion suite aux rumeurs qui ont...

Célestin Musao : « L’Assemblée est sur mille et un fronts, on ne peut réduire le travail aux plénières »

Le rapporteur de l'Assemblée nationale, Célestin Musao, fustige le comportement de certaines personnes qui pensent que le travail d'un élu national au...