jeudi, octobre 21, 2021
DRC
57,402
Personnes infectées
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
5,381
Personnes en soins
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min

l'info en continu

Ituri: Plus de 10 000 assaillants de la CODECO à Djugu prêts à se rendre

- Publicité-

Plus de 10 milles éléments de la milice CODECO à Djugu sont prêts à se rendre et à occuper le site de cantonnement rapporte ce jeudi 20 août la délégation d’anciens chefs de guerre de l’Ituri dépêchés dans la région par le président de la République Félix Tshisekedi pour une mission de pacification de la province de l’Ituri.

Dans une conférence de presse tenue ce Jeudi à Bunia, cette délégation des ex seigneurs de guerre, précise que pendant près de 4 semaines durant, dans les territoires de Djugu et Mahagi, pour des pourparlers avec les assaillants de la milice CODECO, du feu Ngudjolo, plus de 10.000 miliciens, prêts à se rendre et à participer au processus de cantonnement.

- Publicité-

La délégation est contente du retour progressif de la paix dans plusieurs entités du territoire de Djugu.

« Il y a eu réouverture de la RN 27, le retour de la population dans certains villages et l’accalmie dans plusieurs entités, grâce aux échanges pour la paix avec les représentants de CODECO » a indiqué à nos confrères de Bunia, Mr Pitchou Iribi, membre de la délégation.

« Dépêchés par @fatshi13, les anciens seigneurs d guerre d Ituri achèvent la 1ere partie d leur mission: sensibiliser & convaincre les miliciens CODECO à faire taire les armes et se rendre. Mission accomplie à Tatsi, Pitsi, Watsi. Prochain axe: Djatsi, région minière @JeanBamanisa https://t.co/hwADoYUTut» renchéri, via Twitter, un communicateur proche du gouvernorat de l’Ituri.

Contre toute dernière attente, les ex seigneurs de guerre dans l’Ituri invitent tous les groupes armés encore actifs dans cette région à déposer les armes.

Présentement, rapporte le porte-parole de la délégation, l’urgence s’impose par rapport à la prise en charge dans un délai raisonnable de ces miliciens jusqu’ici, engagés dans le processus de paix.

« Le gouvernement congolais doit vite agir pour une prise en charge rapide » a-t-il plaidé.

Cette équipe dit relancer, d’ici là, la poursuite de sa mission dans quelques entités des zones minières de Djugu, pour prêcher le même message de la cessation des hostilités, renseigne le magazine Bunia actualités.

Serge SINDANI

- Publicité -

EN CONTINU