mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 17:03 17 h 03 min

l'info en continu

Gentiny Ngobila appelle les bourgmestres qui dorment à se réveiller car beaucoup assistent impuissants à la dégradation de leurs municipalités

- Publicité-

Après un long moment de contact à distance à cause de l’état d’urgence décrété pour faire face au Coronavirus à Kinshasa, le Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka a convié, ce mardi 18 août, les bourgmestres de 24 communes de la capitale, rapporte la presse de l’hôtel de ville de Kinshasa.

La rencontre s’est déroulée en la salle polyvalente de l’Hôtel de ville de Kinshasa, en présence des ministres provinciaux en charge de l’intérieur, sécurité et de l’environnement, ainsi que du coordonnateur et coordonnateur-adjoint de « Kinshasa Bopeto ».

- Publicité-

Pour le gouverneur de la ville de Kinshasa, il s’agit de réveiller les bourgmestres qui dorment car beaucoup assistent impuissants à la dégradation de leurs municipalités, alors qu’ils sont sensés prendre, à bras le corps, la politique d’assainissement initiée par l’autorité urbaine à travers son programme de gouvernance « Kinshasa bopeto ».

Pour booster cet élan de dynamisme, le premier citoyen de la ville a rappelé les différents instruments juridiques dont les bourgmestres disposent pour non seulement bien faire leur travail mais aussi savoir évaluer le degré de respect des instructions données par le chef du gouvernement provincial.

A cet effet, Gentiny Ngobila Mbaka a évoqué deux édits :

Le premier arrêté n°047 publié en 2020 portant interdiction de l’utilisation des emballages plastiques non biodégradables à Kinshasa ;

Et le deuxième arrêté n° 048 de cette même année portant sur les mesures collectives d’assainissement de la ville de Kinshasa. Un arrêté accompagné de l’édit du 23 septembre 2013.

Ces dispositifs mettent en exergue l’obligation pour les tenanciers des boutiques et magasins d’entretenir leurs devantures en installant des poubelles et aussi de mettre en place des dispositifs de lavage des mains.

Aussi, a-t-il rappelé, l’obligation qu’ils ont de veiller aux autres mesures barrières notamment le port des masques pour les agents et ceux qui fréquentent leurs activités.

Ce premier contact après un long moment de confinement a permis aussi au numéro un de la capitale de remémorer un autre arrêté datant de 1965, réglementant les heures d’ouverture et de fermeture des bars, terrasses, dancings clubs.

La nuisance sonore diurne comme nocturne, c’est aussi un autre point sur lequel l’autorité urbaine a insisté.
Question d’armer les chefs des municipalités pour instaurer une certaine discipline dans la population kinoise.
Laquelle doit au préalable être sensibilisée afin de se mettre au pas et respecter scrupuleusement ses instructions.

Au delà de la pédagogie, les sanctions sont à portée des mains pour amener les bourgmestres à bien assurer leurs missions.

Avec l’aide de la coordination Kinshasa bopeto, le gouverneur Gentiny Ngobila a invité les bourgmestres à contacter les opérateurs économiques de bonne foi de leurs communes respectives afin de voir ensemble comment aménager les espaces verts et de détente, des aires de repos pour la beauté de leurs juridictions.

Toutefois, ils ont, à en croire le Gouverneur, l’obligation de faire valider en amont leurs plans d’aménagement.

Le premier citoyen de la ville les a encouragés à innover, à signer de partenariats pour le bien de leurs administrés.

Enfin, le 35 ème gouverneur de la ville de Kinshasa a tiré la sonnette d’alarme quant à une mauvaise attitude qui s’est installée dans le chef des bourgmestres. Il s’agit des spoliations ou ventes des terrains inappropriés.

« Les bourgmestres n’ont pas compétence de vendre des terrains ou parcelles », a-t-il tonné. Tout en promettant des sanctions contre tous ceux des bourgmestres qui iraient à l’encontre de ses instructions tant par rapport à l’assainissement, au respect des gestes barrières que pour ce qui est de la spoliation des terrains.

L’occasion faisant le larron, Gentiny Ngobila a présenté le tout nouveau Ministre de l’Intérieur, Sam Leka qui se trouve être aussi un ancien bourgmestre, et la ministre de l’environnement, Laëtitia Bena Kabamba.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

L’Égypte va soutenir la RDC pour le projet de navigabilité du fleuve Congo de Boma à Kinshasa

Les domaines de coopération bilatérale entre la RDC et l’Égypte ont meublé les échanges que le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, a eu...

Bunia : La haute cour militaire annonce l’ouverture des audiences publiques en appel de l’affaire Didier Boyoko

Le colonel magistrat Mukendi Tshidiamanga, président de cette instance supérieure de la justice militaire, l'a annoncé hier mardi 29 septembre 2020, à...

Coalition Lamuka : la passation des pouvoirs entre A. Muzito et M. Fayulu aura lieu ce jeudi

Plusieurs fois reportée, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant de Lamuka, Adolphe MUZITO et le Coordonnateur entrant, le Président Martin...

Participation citoyenne aux finances publiques : l’ODP appelle à la prolongation du projet « Profit-congo »

La RDC occupe actuellement le 5ème rang en matière de transparence des finances publiques et la première place en ce qui concerne...

Lutte contre la malnutrition : 12 millions USD du Gouvernement pour le projet « Nutrition à assise communautaire » de l’UNICEF

12 millions de dollars américains, c'est le montant accordé par le gouvernement congolais, à travers son Projet de développement du système de...