mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Pour le MLC « les juges constitutionnels congolais n’ont jamais été indépendants, mais ont brillé par des décisions de Justice édictées par les tenants du pouvoir »

- Publicité-

Réagissant à propos des audios de Lambert Mende et de son collaborateur Einstein Ebengo, le Mouvement de Liberation du Congo, MLC, affirme que « les juges constitutionnels congolais n’ont jamais été indépendants, mais ont brillé par des décisions de Justice édictées par les tenants du pouvoir ».

C’est ce que l’on peut lire dans un communiqué de ce parti, du 17 août 2020 signé, par son Secrétaire Eve Bazaiba.

- Publicité-

Le MLC qui note par ces audio, l’inféodation du pouvoir judiciaire en général et la Cour constitutionnelle en particulier, soutient que « cette attitude est révélatrice de l’instrumentalisation de la Cour constitutionnelle par les deux familles politiques au pouvoir, qui tentent de se livrer honteusement à la bataille de positionnement au sein de la Haute Cour qui est pourtant réputée gardienne des valeurs républicaines ».

Dans son communiqué, le MLC rappelle que les trois cycles électoraux « chaotiques » qu’a connu la RDC sont les conséquences de ces manipulations politiciennes. 

« Les juges constitutionnels congolais n’ont jamais été indépendants, mais ont brillé par des décisions de justice édictées par les tenants du pouvoir ».

Le parti condamne cette tentative rétrograde qui frise un recul démocratique et porte atteinte à l’indépendance des juges de la Cour Constitutionnelle qui ne sont soumis qu’à l’autorité de la loi.

Par ailleurs, le MLC annonce qu’il lance une consultation juridique à l’effet d’identifier et d’établir des éléments constitutifs d’une infraction aux lois du pays, « afin que pareil comportement ne se reproduise plus ».

Il demande à ses militants ainsi qu’à la population de rester vigilants afin de barrer la route à toute action politique visant à prendre en otage le pouvoir judiciaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU