jeudi, octobre 21, 2021
DRC
57,402
Personnes infectées
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
5,381
Personnes en soins
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 21 October 2021 à 11:19 11 h 19 min

l'info en continu

APLTP : « Le présent atelier d’examen et de validation de l’avant-projet de loi sur la traite des personnes est l’occasion d’enclencher le dernier virage […] » (Cécile Rebecca Meta Kasanda)

- Publicité-

C’est à l’occasion de l’ouverture de l’atelier, ce mardi 18 août 2020, d’examen et de validation de l’avant-projet de loi sur la traite des personnes, que Mme Cécile Rebecca Meta Kasanda, coordinatrice de l’Agence de prévention et de la lutte contre la traite des personnes (APLTP), a spécifié, dans son mot, l’étape importante que connaît les démarches de cette agence de la Présidence de la République.

« Le présent atelier d’examen et de validation de l’avant-projet de loi sur la traite des personnes est l’occasion d’enclencher le dernier virage avant le vote par le Parlement, de la loi sur la traite des personnes », a déclaré la Coordinatrice Cécile Rebecca Meta Kasanda.

- Publicité-

Et d’indiquer :

« Avec cet instrument juridique, la RDC va lutter efficacement contre la traite des êtres humains et aura des statistiques fiables qui lui permettront de quitter définitivement le niveau actuel de surveillance ».

Cécile Rebecca Meta Kasanda épingle que « pour rendre effectif l’engagement de la RDC de se doter d’une loi spéciale incriminant et réprimant toutes les formes de traite et protégeant les victimes et les témoins » que cet avant-projet s’inspire de la Loi Type de l’ONUDC et des travaux de l’atelier organisé par le Secrétariat général du Ministère de l’Intérieur en mai 2019.

« L’avant-projet de loi mis à votre disposition comporte 3 titres consacrés respectivement aux dispositions générales, à la répression et aux dispositions particulières et finales. Il nous est demandé de l’analyser en vue de l’améliorer avant sa transmission au Gouvernement », a informé la Coordinatrice de L’APLTP.

Dans mot Me Cécile Rebecca Meta Kasanda, Coordinatrice de L’APLTP, a indiqué que « les efforts fournis par la RDC sous le leadership et l’impulsion de Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Chef de l’État, de faire de la lutte contre la traite des personnes son cheval de bataille, ont permis à la RDC de quitter la liste rouge et se retrouver au niveau Tier 2 avec 10 recommandations parmi lesquelles figure le vote de la traite des personnes ».

Il sied relever qu’à l’issue de cet atelier, l’APLTP entend mettre à la disposition de l’Assemblée nationale des textes des lois « spécifiques » en vue de donner une réponse adéquate et efficace de la chaîne de répression à la protection des victimes en prenant en compte les mesures nécessaires d’accompagnement ainsi que d’encadrement à travers la commission technique et le bureau de la coordination de la lutte et la prévention de la traite des personnes.

Les participants, experts en la matière, ont consacrés l’après-midi sur les travaux en groupes pour l’adoption article par article et préparation du rapport général de l’atelier.

Cet atelier, qui a commencé aujourd’hui, durera donc 3 jours soit 18 au 23 août 2020.

Hervé Pedro

- Publicité -

EN CONTINU