jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 5:31 5 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 5:31 5 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 5:31 5 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 5:31 5 h 31 min

l'info en continu

Reformes électorales : « De toute évidence leur initiative a tout l’air d’un cadeau empoisonné et à vraie dire une imposture populiste… » (Alain Atundu à propos de la démarche du G13)

- Publicité-

« De toute évidence leur  initiative a tout l’air d’un cadeau empoisonné et à vraie dire une imposture populiste dans le but est de délégitimer les animateurs démocratiquement élus et les institutions légalement installées pour réaliser leur projet présenté inhilo tempore d’un régime d’exception de deux ans avec la participation politique de tous les acteurs politiques, qui n’avaient pu recueillir les voix des congolais », a expliqué l’ambassadeur André-Alain Atundu Liongo, du Front commun pour le Congo (FCC), au cours d’un point de presse qu’il a tenu vendredi 14 août 2020, à Kinshasa.

Il réagissait ainsi face à la démarche initiée par les 13 personnalités engagées pour le consensus sur la réforme de la CENI avant la tenue des élections de 2023.

- Publicité-

André Alain Atundu estime que cette initiative vise à créer un régime d’exception et s’interroge sur la nature réelle d’une telle démarche.

Cette initiative proviendrait selon lui d’un projet élaboré par Lamuka, principale plateforme politique de l’opposition.

C’est pourquoi, l’ambassadeur André-Alain Atundu Liongo, du Front commun pour le Congo (FCC), a appelé le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et son prédécesseur Joseph Kabila, autorités morales respectives du « Cap pour le Changement (CACH) » et du FCC, à sauver la coalition, « instrument démocratique pour la gouvernance du pays ».

Il a invité les deux personnalités à veiller au fondement de la coalition à savoir, la confiance et la bonne foi.

« Les attaques contre le FCC ne sont pas constructives », a-t-il dit, avant d’appeler les partenaires à laisser la coalition FCC-CACH jouer son rôle dirigeant et régulateur de la vie politique et a exhorté les partenaires réfractaires à la coalition FCC-CACH à se reprendre pour l’intérêt de la jeune démocratie.

Le Président Tshisekedi et son prédécesseur, a-t-il affirmé, partagent la passion pour le Congo au regard de leur combat pour le peuple.

« Kabila n’avait pas tort de céder pacifiquement le pouvoir au vainqueur de l’élection présidentielle conformément à la Constitution et que ce geste doit être célébré et protégé comme une relique de la démocratie», a-t-il dit, invitant les extrémistes à capitaliser cette alliance.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU