mercredi, octobre 20, 2021
DRC
57,338
Personnes infectées
Updated on 20 October 2021 à 23:18 23 h 18 min
DRC
5,317
Personnes en soins
Updated on 20 October 2021 à 23:18 23 h 18 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 20 October 2021 à 23:18 23 h 18 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 20 October 2021 à 23:18 23 h 18 min

l'info en continu

La spoliation des biens immobiliers appartenant à la SCTP au centre d’un échange entre le ministre a.i de la Justice, Bernard Takaishe et l’intersyndicale des travailleurs

- Publicité-

Le ministre a.i de la Justice et garde des sceaux, Bernard Takaishe a exprimé devant l’intersyndicale des travailleurs de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) ex ONATRA, sa détermination de remettre cette société dans ses droits, par rapport aux spoliations de leurs biens immobiliers, au cours d’un échange mercredi, dans son cabinet de travail, rapporte une dépêche de l’ACP.

Selon le ministre cité par l’ACP, un espace réservé à la SCPT, dans la commune de Lingwala aurait été spolié et qu’il va consulter ses collègues de différents secteurs agissant dans ce domaine, à savoir les ministères des Transports, de Portefeuille, de l’Urbanisme et habitat et des Affaires foncières pour qu’une solution soit trouvée sur cette question.

- Publicité-

Il a, en outre, indiqué qu’une réunion sera convoquée pour traiter cette question et lever des options quant à ce.

Le ministre a souligné que le gouvernement ne peut pas accepter la spoliation des biens de l’État, avant de confirmer qu’ il est déterminé à œuvrer pour la récupération de tous les biens de l’État.

Il a, à cette occasion confirmé que la spoliation des biens de l’État reste son combat pour matérialiser la philosophie du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Pour le ministre, tout bien de l’État mal acquis sera récupéré pour l’intérêt du peuple congolais. Le ministre a encouragé ceux qui sont sensés dire le droit de le faire dans les termes appropriés. Le président de l’intersyndical des travailleurs de la SCTP, Armand Osase, a salué la promesse tenue par le ministère de la Justice et garde des sceaux pour pallier à cette situation.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU