lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

La RDC perd plus de 5 milliards USD chaque année dans des « exonérations injustifiées» selon Jules Alingete, inspecteur général de l’IGF

- Publicité-

Au cours de son point de presse tenu ce jeudi 13 août 2020, l’inspecteur général chef de service de l’Inspection Générale des Finances (IGF) a annoncé, par ailleurs, que la RDC perd près de 5 milliards de dollars américains chaque année à cause des exonérations et compensations.

« La RDC perd plus de 5 milliards USD chaque année dans des exonérations injustifiées, » a dit l’inspecteur général.

- Publicité-

Jules Alingete affirme que 99 % des produits de la corruption ne profitent qu’à 1 % de la population congolaise et rappelle que les compensations sont interdites dans les finances publiques.

« Nous avons 900 millions USD de compensation qui sont faites sur rien, sous prétexte de jugement, condamnation judiciaire, » a-t-il souligné.

Il explique que la pression fiscale est descendue à 9 %, dit et fulmine contre les compensations « fantaisistes » et exonérations « injustifiées » qui ont massivement élu domicile dans les finances publiques.

Selon lui, les finances publiques « ne font pas partie des matières à harmoniser » et d’ajouter:  » elles sont interdites par les lois de la République, nous perdons suffisamment d’argent avec les compensations. »

C’est pourquoi, il a fait savoir que les enquêtes diligentées par son institution font état de détournement dans la gestion des fonds alloués à la lutte contre la Covid-19 et du compte général de l’État au niveau de la Banque Centrale du Congo (BCC) et dossiers ont été déférés devant les instances judiciaires pour des poursuites.

« L’IGF a trouvé des faits de mégestion caractérisée et nous avons déjà saisi la justice de la République où nous avons transféré le dossier pour une prise en charge et nous espérons que dans les tout prochains jours la justice pourra interpeller les personnes concernées dans ce dossier », a dit Jules Alingete.

Aux opérateurs économiques et « peuple », l’inspecteur général chef de service de l’Inspection Générale des Finances (IGF) assure que son travail consiste à « identifier les exonérations injustifiées » en vue de « proposer » au Gouvernement leur annulation « suivie des pénalités conséquentes à imposer aux bénéficiaires indues ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU