PUBLICITÉ

Tueries en Ituri : les groupes et bandits armés appelés à déposer les armes afin de contribuer aux efforts de réstauration de l’autorité de l’État (FARDC)

Les forces armées déployées dans le secteur opérationnel de l’Ituri appellent, dans une communication faite ce mercredi 12 août à POLITICO.CD par sa cellule de communication et de sensibilisation, tous les groupes et bandits armés, auteurs de plusieurs atrocités dans la province de l’Ituri de répondre positivement à l’appel du Président de la République, Félix Tshisekedi, de déposer les armes et de rejoindre les centres de regroupements prévus.

Pour ce faire, ajoute le communiqué, en vue de contribuer aux efforts de pacification et de développement de l’Ituri, les miliciens CODECO et « Chini ya Kilima » ainsi que tous les groupes Maï-maï qui écument la province de l’Ituri et les jeunes qui tentent de se prendre militairement en charge, sont plus particulièrement concernés par cet appel.

« Les forces armées de la République démocratique du Congo exhortent aussi toutes les communautés Ituriennes de s’abstenir d’envenimer la situation sécuritaire de la province et d’entraver les actions des FARDC par des appels à l’auto-prise en charge militaire par des jeunes », lit-on.

Et de poursuivre que : « Toute tentative dans ce sens sera interprétée comme haute trahison conformément à l’article 190 de la Constitution de la République démocratique du Congo, et les auteurs subiront la rigueur de la loi ».

Les FARDC particulièrement le secteur opérationnel de l’Ituri appellent tout de même les communautés et les Ituriens à faire confiance aux forces de défense et de sécurité, à mobiliser de tous les pêcheurs en eaux troubles et à contribuer aux efforts de restauration de la paix et de l’autorité de l’État dans l’ensemble de la province de l’Ituri.

Serge SINDANI / POLITICO.CD

- Publicité -

EN CONTINU