lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min

l'info en continu

Affaire Haut magistrats Kilomba et Ubulu : Jacquemain Shabani dit craindre une démarche motivée par des accointances politiques

- Publicité-

« Il est indélicat que les hauts magistrats, juges de la Cour Constitutionnelle soient-ils, défient l’autorité du chef de l’État, en foulant au pied leurs nominations par ordonnance présidentielle à la Cour de Cassation. », c’est ce qu’estime le président de la Commission Électorale permanente (CEP) de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Jacquemain Shabani dans l’affaire des Haut magistrats Kilomba et Ubulu qui ont refusé de prêter serment après leur nomination à la cour de cassation.

Pour Jacquemain Shabani, « les deux juges s’exposent à une action disciplinaire de la magistrature. »

- Publicité-

Jacquemain Shabani dit voir cependant dans la correspondance adressée au chef de l’État par les deux juges ce qu’il qualifie de dose politique venant d’un camp bien connu.

« Je crains fort que la démarche de ces deux juges soit motivée par les accointances politiques et en reflète par conséquent une dose politique.», dit le président de la CEP/UDPS rapporté par sa cellule de communication.

S’agissant des solutions à proposer quant à ce, l’ancien Secrétaire Général du parti présentiel croit à un sursaut patriotique d’ordre politique.

« Il est vrai que la situation dans laquelle nous nous trouvons est purement technique. Mais la solution à ce problème ne peut venir que des politiques», soutient-il.

Il ajoute par ailleurs que « les institutions ne peuvent pas être bloquées pour les caprices des uns et des autres ».

Considéré comme un modéré, le président de la CEP a, dans la foulée, évoqué la problématique liée à des réformes électorales comme gage avant de parler des élections à venir.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Le président Sassou Nguesso à Kinshasa pour les funérailles de sa belle-sœur Germaine Djembo

Le orésident de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, est attendu lundi 14 septembre 2020 à Kinshasa, pour participer aux funérailles...

« La grandeur de la RDC, c’est sa diversité dans l’unité » (Michel Bongongo, Président national des Républicains)

C'est dans la commune de Ngaliema dans la salle Consolata que les habitants du quartier malweka ont participé ce dimanche 13 septembre...

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...