lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Affaire détournement de 583.500.000 Fc: une correspondance de Gode Mpoy affirme que les élus de Kinshasa de la législature de 2007-2011 avaient déjà perçu leurs indemnités de sortie en 2011

- Publicité-

C’est une énième affaire qui vient de secouer les arcades de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Une plainte au Procureur général à charge a été déposée contre le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le pasteur Gode Mpoy, pour un présumé détournement de 583.500.000 FC.

- Publicité-

Dans une correspondance signée par Me Serge Mayamba Massaka, en qualité de plaignant des anciens députés provinciaux de Kinshasa, que politico.cd a découvert, la plainte adressée le 30 juillet dernier au Procureur général à Kinshasa-Gombe, à charge du président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godefroid Mpoy Kadima.

« En effet, en date du 19 juillet 2019, la Banque Centrale du Congo avait débloqué un montant de 583.500.000Fc au titre d’acompte sur les indemnités de sortie des députés provinciaux sortants de la ville province de Kinshasa, du reste, régulièrement perçu par le comptable de l’Assemblée provinciale de Kinshasa,  comme l’attestent les différentes pièces en annexe », renseigne la lettre.

Et de découvrir : « Ce dernier, obéissant aux ordres de l’actuel président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Monsieur Godefroid Mpoy Kadima, n’a rien payé aux concernés jusqu’à ce jour. Seul le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa sait ce qu’il en a fait ».

Pour le compte de ses clients, l’avocat Serge Mayamba Massaka s’inquiète que « si rien n’est fait de toute urgence, même leur deuxième acompte de 583.500.000FC dont le paiement interviendra incessamment risque de subir le même sort ».

D’où, il en appelle au Procureur général de bien vouloir redresser ce qu’il qualifie d' »équilibres sociaux » rompus par les actes posés par le président de l’Assemblée provinciale précité, en faisant retirer mes clients dans leurs droits dont l’acte serait justice.

Gode Mpoy contre attaque ?#

Du côté des partisans de Godé Mpoy, on parle d’un archanement, voir d’une campagne diabolique qui, selon eux, a permis grâce à sa vigilance d’épargner la ville de la perte de la bagatelle somme équivalente à 350.000 $.

Selon une correspondance adressée au gouverneur de Kinshasa et intitulée: « transfert des fonds », les élus de Kinshasa de la législature de 2007-2011 auraient déjà perçu leurs indemnités de sortie en 2011.

Ils auraient alors tenté d’escroquer la ville de Kinshasa, en exigeant indûment pour la deuxième fois les indemnités.

le président de l’APK a retourné au gouverneur de Kinshasa la somme déjà decaissée.

”En effet, après vérification par mes services comptables, il est révélé que les députés de la première législature de la troisième République avaient déjà touché leurs indemnités de sortie payées par le gouvernement provincial de Kinshasa en date du 13 octobre 2011″, note le président de l’APK dans une correspondance adressée au gouverneur de Kinshasa.

Il revient maintenant au Procureur général de se saisir du dossier pour faire la lumière sur cette affaire qui risque de mettre en mal le travail des parlementaires de la ville de Kinshasa.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU