lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 17:59 17 h 59 min

Tension Félix Tshisekedi et Sylvestre Ilunga: « Ce malentendu n’existe plus » (J.Makelele, porte-parole du gouvernement )

- Publicité-

Intervenant sur la radio Top Congo FM ce vendredi 31 juillet 2020, le ministre de la Communication et médias, Jolino Makelele, est revenu sur le malentendu entre le président de la République, Félix Tshisekedi et le Premier ministre, Sylvestre Ilunga, à propos de nominations au niveau de l’armée et de la justice.

Selon le porte-parole du gouvernement, les deux personnalités ont préféré privilégier l’intérêt supérieur du pays.

« Nous avons à la tête du pays les gens qui sont responsables et qui connaissent ce qu’ils doivent faire dans l’intérêt du pays. Ils ont privilégié l’intérêt du pays », a estimé le porte-parole du gouvernement.

Selon lui, la collaboration est une nécessité au sommet de l’État et ils en ont conscience. Ils ont fait preuve de beaucoup de maturité et de responsabilité » et d’ajouter: « le Chef de l’État et le Premier ministre continuent de travailler comme cela est décrit dans la Constitution ».

En bref, Jolino Makelele souligne que « la tension (entre le Chef de l’État et le Premier ministre) est passée », et précise que « les relations sont bonnes actuellement » entre Félix Tshisekedi et Sylvestre Ilunga après cet épisode où le Premier ministre a refusé d’endosser les dernières mises en place effectuées au sein de la magistrature et de l’Armée pour n’avoir pas apposé son contreseing sur les ordonnances présidentielles y relatives. 

« Ce malentendu n’existe plus », ajoute David-Jolino Makelele bien que ces ordonnances ont été contresignées par le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur faisant l’intérim  du Premier ministre. 

Actuellement, « le Premier ministre participe au Conseil des ministres dont l’ordre du jour est arrêté entre le président de la République et le Chef du gouvernement ».

Pour rappel, dans un communiqué de presse lu par son porte-parole, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba avait fustigé les nominations intervenues en son absence et avait appelé à rencontrer le Chef de l’État pour aplanir les divergences.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...