l'info en continu

Les « 13 apôtres » ont présenté à Ilunkamba et Bemba leur cahier des charges sur les réformes électorales

- Publicité-

Les 13 personnalités congolaises réunies au sein du collectif des « Signataires de l’Appel du 11 juillet 2020 en vue d’un consensus sur le processus électoral » ont présenté, jeudi 30 juillet au premier ministre Sylvestre Ilunga Inlukamba, leur cahier des charges.

Une rencontre qui intervient après celle du bureau de la CENI et du Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

- Publicité-

Cette démarche, selon le député national, Henri Thomas Lokondo, qui a fait le point de cette séance avec le chef du Gouvernement, est une initiative regroupant toutes les tendances politiques (majorité et opposition) et la société civile.

Elle vise à initier des réformes électorales pour mieux préparer les prochaines échéances électorales, et non un forum de dialogue pour un nouveau partage de pouvoirs. Il est question de mettre fin à tous les problèmes qui naissent au pays depuis l’indépendance suite aux élections

 » Le Premier ministre nous a encouragés pour qu’on puisse continuer de l’avant. Il nous a même félicités pour dire que c’est quand même encourageant que les gens qui ne sont pas d’une même tendance puissent se surpasser et voir l’intérêt supérieur de la nation », a dit Thomas Lokondo, un des 13 personnalités à la presse.

Il a indiqué que depuis l’indépendance, beaucoup de problèmes que nous avons connus sont des problèmes liés à l’organisation des élections.

« Si elles sont bien organisées, on aura moins de problèmes et nous le faisons maintenant dans une période non suspecte. Nous ne sommes pas un parti politique, ni un regroupement politique; nous n’avons aucun mandat instutitionel quelconque, c’est la volonté des hommes d’État de se réunir pour voir ce qui doit être fait pour que les élections se passent calmement, a-t-il ajouté.

Après Sylvestre Ilunga, la délégation de 13 personnalités s’est rendue chez l’ancien vice-président de la République, JP Bemba Gombo.

L’initiative a été bien accueilli par JP Bemba, selon juvenal Munobo qui faisait le compte rendu de cette rencontre.

« Il est ouvert, il a qualifié notre initiative de bonne initiative, il nous a partagé ses contributions aussi. Parmi ses contributions, c’est par rapport notamment aux contentieux électoraux. Nous lui avons promis d’intégrer sa suggestion et de travailler avec un point focal, parce que les autres responsables des partis devront désigner leurs points focaux pour qu’ensemble nous puissions mettre les idées pour voir dans quelles mesures trouver des voies et moyens pour dégager ce consensus », a dit l’élu de Goma qui note toutefois que cette rencontre avec Jean-Pierre Bemba n’engage pas les autres leaders de LAMUKA.

« Nous l’avons rencontré en sa qualité de président du Mouvement de Libération du Congo. Nous verrons les autres responsables des partis politiques que ça soit du CACH, FCC ou de LAMUKA », a indiqué Juvenal Munobo.

Ces 13 personnalités, dont les députés nationaux Henry Thomas Lokondo, Juvenal Munubo, Mukoko Samba, Patrick Muyaya, Claudel Lubaya, Delly Sessanga, etc. avaient fait une déclaration commune dans laquelle ils appellent à la tenue d’un forum strictement limité au processus électoral « en vue de baliser la voie à un processus transparent et apaisé à l’horizon 2023.

Pour ce, ils proposent que des discussions soient engagées sur le rétablissement du second tour de la présidentielle, les orientations essentielles sur la loi électorale, etc. Ils suggèrent aussi que les débats soient tournés vers l’élargissement du Conseil supérieur de la magistrature. 

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU