lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 19:59 19 h 59 min

l'info en continu

Justice militaire/Bunia: Poursuivis pour plusieurs faits infractionnels, le sort des 37 présumés miliciens CODECO sera connu ce vendredi

- Publicité-

Le tribunal militaire de garnison de Bunia rend son verdict ce vendredi 31 juillet 2020, dans l’affaire des 37 présumés miliciens CODECO poursuivis pour divers faits infractionnels.

Ces présumés miliciens CODECO ont été arrêtés dans différentes circonstances, dans le cadre de leurs activités criminelles.

- Publicité-

Selon la justice, plusieurs d’entre eux sont déjà passés aux aveux et reconnus leurs forfaits vis à vis des paisibles citoyens.

Des confessions sur lesquelles le ministère public s’est appuyé pour le réquisitoire.

Lors de la dernière audience consacrée aux plaidoiries, tenue le mercredi dernier, le ministère public a requis 20 ans de prison ferme pour ces présumés combattants pour participation à un mouvement insurrectionnel et plusieurs autres infractions.

Du côté des prévenus, la défense a sollicité la relaxation de leurs clients, en arguant que le ministère public était dans l’incapacité de prouver avec des éléments matériels ce dont il reproche à certains prévenus.

En rappel, quinze miliciens de la CODECO et du Front patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) ont été condamnés à vingt ans d’emprisonnement. La sentence a été rendue publique, mardi 28 juillet, par le Tribunal militaire garnison de l’Ituri à Bunia, rapporte la radio Okapi.

Ces audiences en chambre foraine ont été ouvertes au public dans le cadre de la lutte contre l’impunité des tueries de civils commises dans les territoires de Djugu et d’Irumu.
Selon le Parquet, ces personnes étaient poursuivies pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Le premier jugement a vu la condamnation de deux prévenus appartenant à la milice Chini ya Kilima, active dans le sud d’Irumu.

L’Auditeur militaire de garnison de l’Ituri à Bunia a précisé que ce jugement rendu concerne également quatre autres éléments de la milice CODECO, tous poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Les auteurs de ces crimes commis contre des civils dans cette partie de la province ont écopé, chacun, de 20 ans de servitude pénale et au paiement d’une amende de 150 000 francs Congolais, comme frais de justice.

Un détenu a été acquitté par le tribunal, faute de preuves suffisantes. La deuxième chambre du tribunal qui siégeait pour quatre autres dossiers d’une vingtaine de détenus de la milice CODECO promet de se prononcer sur ces affaires, le vendredi prochain.
Pendant quatorze jours, quarante et un prévenus ayant participé aux atrocités perpétrées par les miliciens de la CODECO dans les territoires de Djugu et d’Irumu, ont défilé à la barre. Ils avaient été appréhendés par des soldats des FARDC au front.

C’était lors des opérations lancées par l’armée contre ces forces négatives en juin dernier.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

RDC: Oomar Chutoo, directeur financier de Vodacom Congo, en garde à vue!

Oomar Chutoo, Directeur financier du premier opérateur de téléphonie mobile en RDC, Vodacom Congo, a été placé en garde à vue par...

Réunion bilatérale RDC-Angola du 14 au 16 septembre 2020 sur la sécurité à la frontière commune

"Sur invitation de la République d'Angola, se tient  à Luanda du 14 au 16 septembre 2020, la réunion bilatérale entre les  deux pays...

Le président Sassou Nguesso à Kinshasa pour les funérailles de sa belle-sœur Germaine Djembo

Le orésident de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, est attendu lundi 14 septembre 2020 à Kinshasa, pour participer aux funérailles...

« La grandeur de la RDC, c’est sa diversité dans l’unité » (Michel Bongongo, Président national des Républicains)

C'est dans la commune de Ngaliema dans la salle Consolata que les habitants du quartier malweka ont participé ce dimanche 13 septembre...

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...