mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,401
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 18:01 18 h 01 min
DRC
317
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 18:01 18 h 01 min
DRC
9,817
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 18:01 18 h 01 min
DRC
267
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 18:01 18 h 01 min

l'info en continu

Ituri: les FARDC dénoncent un arrangement entre des éleveurs et les miliciens de la CODECO

- Publicité-

L’arrangement entre certains éleveurs et les miliciens de la CODECO, ayant abouti à la restitution par ces derniers d’une partie des vaches pillées moyennant une caution de 20.000 USD grâce à la médiation d’un militaire loyaliste, a été dénoncé, lundi 27 juillet 2020, par le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo.

« Nous interpelons tous les éléments des forces armées engagés dans les opérations Zaruba Il Ya Ituri. Il y a de consignes particulières selon lesquelles il n’y a pas cohabitation ni collaboration avec les hommes qui se sont rebellés contre la République.
Après que ces renégats ont volé les vaches de la paisible population, il n’était nullement question pour les forces armées mais également pour cette population victime d’aller faire un engagement avec ces assaillants. Parce que la protection de la population et de ses biens est notre devoir. Il est hors de question, pour une population qui est victime, qui a perdu ses biens pillés, d’aller coopérer avec les pilleurs pour que cette milice puisse restituer ses biens ! C’est hors de question et inacceptable », a-t-il martelé.

- Publicité-

Jules Ngongo a, par ailleurs, invité les éleveurs, victimes de pillages de leurs bêtes, de s’adresser à leur armée afin que celle-ci puisse aller chercher les vaches volées par ces bandits armés pour les restituer aux propriétaires sans aucune condition ou forme de procédure comme déjà fait dans la localité de Masumbuko, Jiba, en chefferie des Walendu-Bindi, rapoorte l’ACP.

Il a qualifié le fameux arrangement de « contre nature » entre les éleveurs et la CODECO au nom du commandant secteur.

Il a aussi indiqué que le militaire, qui a joué la « médiation », répondra de son acte devant son juge naturel pour violation de consignes, selon le Code pénal militaire.

Au nom du commandant secteur opérationnel, le général Robert Yav a demandé à la population de continuer à faire confiance et à collaborer étroitement avec les forces loyalistes qui ont mandat exclusif de protéger la population.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Kinshasa : MSF a transféré la gestion du centre de traitement aux autorités de l’hôpital Saint Joseph de Limete

Près de cinq mois après avoir démarré un appui d’urgence à l’hôpital Saint Joseph (HSJ) de Kinshasa pour la prise en charge...

Ouverture de la session parlementaire: « Cette session s’ouvre dans un contexte sanitaire, social et économique particulier » (Jeanine Mabunda)

Dans son discours d'ouverture de la session de septembre ce mardi 15 mars, la présidente de l'assemblée nationale, Jeanine Mabunda rappelle: "Cette...

Joseph Kabila à la rentrée parlementaire : « Il s’agit bel et bien de la pédagogie démocratique. Une leçon de plus pour cette session » (Serge...

Réagissant à la suite de la rentrée parlementaire mardi 15 septembre 2020 du sénateur Joseph Kabila, le président de la Ligue des...

Kinshasa : Félix Tshisekedi, Denis Sassou Ngouesso et Boni Yayi à la messe des suffrages de Germaine Djembo

Accompagnés de leurs épouses, les présidents Félix Antoine Tshisekedi ( RDC) et Denis Sassou Nguesso ( Congo) ont participé, mardi 15 septembre...

La suspension du DG de l’AAC ne viole aucune disposition de la loi ni texte réglementaire (Ministre des Transports)

Le Conseil des ministres du vendredi 11 septembre 2020 est revenu sur la suspension du Directeur général de l'Autorité de l'aviation civile...