lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 16:59 16 h 59 min

l'info en continu

Sud-Kivu : « Mes compatriotes sont abandonnés à leur triste sort à cause du manque de leadership dans le pays » (Martin Fayulu)

- Publicité-

Dans un communiqué de ce lundi 27 juillet 2020 dont une copie est parvenue à politico.cd, le président de l’ECIDé, Martin Fayulu, note un manque de leadership.

« Massacre de plus de 200 personnes perpétré à Kipupu au Sud-Kivu : mes compatriotes sont abandonnés à leur triste sort à cause du manque de leadership dans le pays », a-t-il tweeté à la suite de son message.

- Publicité-

Pour ce membre du présidium de la Coalition Lamuka, les massacres à répétition des populations, la destruction de leurs villages et les pillages de leurs biens qui viennent de culminer avec cet événement, dit-il, participent à un plan de déstabilisation de cette partie du pays et montrent, selon lui, que ses compatriotes sont laissés sans défense et abandonnés à leur triste sort.

« Ces graves crimes contre l’humanité ne doivent pas rester impunis. Leurs commanditaires, auteurs directs, doivent répondre de leurs actes », peut-on lire dans un communiqué signé par Martin Fayulu.

Et de continuer : « une enquête internationale doit impérativement être diligentée à cet effet ».

Martin Fayulu, « avec consternation et une grande indignation », a qualifié d’ « odieux » ces massacres perpétrés le 16 juillet dernier à Kipupu, dans la province du Sud-Kivu par des groupes armés qui, selon lui, sont bien identifiés et soutenus par des puissances extérieures.

« Je saisi cette douloureuse circonstance pour exprimer ma solidarité vis-à-vis des populations du Sud-Kivu ainsi qu’à l’ensemble du peuple congolais endeuillé et leur présente mes très sincères condoléances », a-t-il écrit dans ce communiqué.

Hervé Pedro

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. A LA COUR PENALE INTERNATIONALE DE LA HAYE, AUX ONGs EN RDC, A l’UNION EUROPEENNE, AUX ETATS-UNIS d’AMERIQUE et A l’ONU

    Les derniers coups mortels De Joseph Kabila, un cheval mourant
    Jusques à quand le monde observera-t-il impuissant Joseph Kabila entreprendre sa mission déshumanisatrice en RDC ? Les tueries qui font rage partout en RDC ont comme auteur Joseph Kabila et ses disciples. Emmanuel Ramazani Shardary, Evariste Boshab et bien d’autres hauts cadres du FCC l’ont à maintes fois prédit en ces termes, ‘’ ce pay s’enflammera si Joseph Kabila devient l’objet des poursuites judiciaires’’. Ce plan diabolique se matérialise au moment où La Cour Pénale Internationale s’apprête à interpellé Joseph Kabila dont les atrocités sont démontrables au-delà de tout doute raisonnable. La sizannie qui paralyse présentement la RDC fait suite à ces déclarations. Joseph Kabila a pillé la RDC et s’est constitué une fortune sans précédente. Bien plus, il a raffermi ses liens avec tous les ennemis de la RDC. Pire encore, l’armée congolaise est infiltrée par des éléments nuisibles d’obédience étrangère. Apparemment, ces éléments prétendent défendre les intérêts légitimes de la RDC. En coulisse, ils se rallient aux adversaires du peuple congolais pour causer du tort à ce dernier. Autrement dit, Joseph Kabila et ses disciples remplissent tous les critères pour assassiner quand que ce soit et où que ce soit. Comme solution, le départ immédiat de Joseph Kabila de la RDC constitue une condition sine qua non pour la restauration de la paix dans ce pays. Sachant que sa trajectoire ici sur terre se terminera à la Cour Pénale Internationale, Joseph Kabila, à travers tierce partie, liquide systématiquement les Congolais à son gré et orchestre les viols des femmes à chaque minute qui passe. Il est grand temps de confronter ce Rwandais pour qu’il rende compte des crimes qu’il a perpétrés sur le sol congolais. Le laisser vaguer comme c’en est le cas coûte le sang non seulement à la RDC mais aussi au reste du monde. En effet, la létalité du comportement fatal de Joseph Kabila est indéniable. Cependant, sa véhémence perdra d’intensité avant son anéantissement total si le monde agit. Le plutôt ! Le mieux !

Comments are closed.

EN CONTINU

Le président Sassou Nguesso à Kinshasa pour les funérailles de sa belle-sœur Germaine Djembo

Le orésident de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso, est attendu lundi 14 septembre 2020 à Kinshasa, pour participer aux funérailles...

« La grandeur de la RDC, c’est sa diversité dans l’unité » (Michel Bongongo, Président national des Républicains)

C'est dans la commune de Ngaliema dans la salle Consolata que les habitants du quartier malweka ont participé ce dimanche 13 septembre...

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...