lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 13:59 13 h 59 min

l'info en continu

Tshopo : 2 ministres provinciaux révoqués pour manquements graves à leurs obligations

- Publicité-

À la suite de l’arrêté lu sur les antennes de la RTNC/Tshopo par le porte-parole du gouverneur de province, le gouverneur de la province de la Tshopo Louis-Marie Walle Lufungula a révoqué vendredi 17 juillet deux ministres provinciaux pour manquements graves à leurs obligations.

Il s’agit du ministre provincial du Plan et son collègue chargé de l’Agriculture, pêche et élevage.

- Publicité-

Les ministres provinciaux Patrick Makalamba et Walter Ngendja, respectivement en charge du Plan et de l’Agriculture ne font plus partie du gouvernement Walle Lufungula.

L’un de deux ministres révoqués déclare à la radio Okapi qu’il « s’attendait à partir d’un moment à l’autre puisque le gouvernement dont ils font partie est déjà démissionnaire ».

Une démission, selon lui, consacrée par la motion de censure votée par l’assemblée provinciale et la mise en accusation du gouverneur de province et 2 de ses ministres.

Patrick Matata Makalamba pense que sa position prise au lendemain du vote de cette motion lors du Conseil des ministres, en vue de son évaluation, serait à l’origine de cette révocation.

En effet, il dit avoir déclaré au cours de ce Conseil qu’après avoir perdu la majorité à l’assemblée provinciale, il fallait en tirer les conséquences.

« Tirer les conséquences, c’est aller dans deux sens. Premièrement soit on se rabaisse, on cherche les députés, on retrouve cette confiance pour gérer soit alors, on ne peut pas retrouver cette confiance, on quitte librement au lieu de diviser les enfants de la Tshopo autour des productions qui ne sont pas productives », a expliqué Patrick Makalamba, toujours sur la radio Okapi.

Selon ledit arrêté, le vice-gouverneur a été chargé de son exécution.

Signalons que depuis plus de deux semaines du vote d’une motion de censure contre le gouvernement Walle, les violons ne s’accordent plus, en province de la Tshopo, entre l’exécutif provincial et l’organe délibérant.

Dans un télégramme datant du 15 juillet et parvenu ce jeudi à POLITICO.CD, Gilbert Kankonde Malamba appelle le Gouverneur Walle Lufungula et le président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo Gilbert Bokungu à s’abstenir des initiatives tendant à exacerber les tensions de nature à perturber le bon fonctionnement des institutions dans leur juridiction.

Le vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières invite tout de même les deux institutions provinciales, actuellement en bras de fer, autour d’une motion, à privilégier la franche collaboration et l’intérêt supérieur de leur entité.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

Face à la récurrence des viols et tueries en RDC, Adam Bombole plaide pour la levée du moratoire sur la peine de mort

La récurrence des viols et tueries en RDC n'a pas laissé indifférent l'ancien candidat à la présidentielle de 2011, Adam Bombole, qui...

Ituri : L’élu du territoire d’Irumu Jackson AFINGOTO demande aux membres de la délégation venue de Kinshasa de stopper les tueries

L'arrivée d'une délégation des hautes autorités de la république démocratique du Congo est signalée depuis le jeudi 10 septembre 2020. Cette mission...

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...