mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min

RDC: Des policiers « abandonnés » du centre d’instruction de Kasapa en appellent au Chef de l’État

- Publicité-

En attente depuis 3 mois de leur voyage vers le centre de recyclage de Kasangulu, les policiers internés au centre d’instruction de la Kasapa à Lubumbashi affirment qu’ils sont abandonnés. Se disant sans ressources et dépourvus des moyens pour faire vivre leurs familles, ces policiers pointent du doigt leurs autorités.

Ces policiers viennent de Kambove, de Likasi, de Kipushi, de Luisha, de Kasumbalesa et de Lubumbashi.

Ils sollicitent auprès des autorités du pays pour que leur situation trouve une solution idoine afin qu’ils rejoignent le centre de recyclage de Kasanguku dans le Kongo Central sans encombre.

« Le ministre avait demandé que les policiers non payés dans le Haut-Katanga puissent être recyclés dans les 45 jours. Nous sommes arrivés à l’aéroport on était à 350, on a pris une partie. Nous qui sommes restés ça fait plus de 3 mois que nous sommes ici au centre de Kasapa, on ne fait rien, il y a des familles qui sont dehors, il y a des maisons qu’on doit payer. Nous lançons ce cri d’alarme : trois mois quelle galère », témoigne l’un d’eux auprès de la radio Okapi.

Et de pousuivre:

« Nous ne sommes pas payés parce qu’on n’avait pas des numéros matricule. On travaille au sein de la police depuis plus de dix ans. Il y a une partie qui est à Kasangulu. On attendait le deuxième ou troisième vol pour qu’on aille ensemble mais, nos  amis on les a enrôlés là-bas, on leur a donné les matricules mais nous sommes ici il n’y a pas de mouvement. Nos familles vont vivre comment. Si le chef de l’Etat peut aussi voir notre cas nous sommes des Congolais comme tous les autres, des policiers comme les autres qui sont à Kasangulu ».

Interrogé par Radio Okapi, le porte-parole de la Police nationale, le Colonel Mwana Mputu a déclaré que la question de ces éléments de la police a déjà été inscrite à l’ordre du jour. Leur situation sera réglée « dans les meilleurs délais ».

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...