lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 22:00 22 h 00 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 22:00 22 h 00 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 22:00 22 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 22:00 22 h 00 min

l'info en continu

Le Carter Center plaide sur la nécessité d’un dialogue sur les réformes électorales en RDC

- Publicité-

Dans une déclaration parvenue à Politico.cd ce vendredi 17 juillet, le Centre Carter plaide sur la nécessité d’un dialogue sur les réformes électorales en RDC.

« Les élections controversées de 2018 en République démocratique du Congo ont souligné l’urgence de promulguer des réformes électorales, élaborées avec un large consensus, pour garantir que la Commission électorale nationale indépendante – connue par son acronyme français, la CENI – fonctionne comme une organisation transparente, inclusive et crédible qui inspire la confiance du public dans le processus électoral. », lit-on dans cette déclaration.

- Publicité-

Malheureusement, le Centre Carter note que ces objectifs ont été sapés par les divisions politiques entourant la récente confirmation par l’Assemblée nationale d’un nouveau président de la CENI.

Pour ce, le Centre Carter exhorte le président Félix Tshisekedi et d’autres parties prenantes clés à engager rapidement un dialogue pour s’assurer qu’il existe un large consensus sur la sélection d’un président de la CENI et sur d’autres réformes électorales clés.

Dans son rapport sur les élections de 2018, le Centre Carter a recommandé une série de réformes institutionnelles, juridiques et politiques de fond, que les parties prenantes congolaises devraient envisager avant les élections de 2023.

Le Centre recommande que les délibérations sur la réforme électorale avancent rapidement – avec la contribution d’un large éventail d’acteurs, notamment les dirigeants politiques, les législateurs, les groupes de la société civile, les forces de sécurité, les partenaires électoraux et autres.

« Les lois et réformes clés garantissant la liberté d’expression, la liberté des médias, le droit de réunion et d’association pacifiques, la parité entre les sexes et la transparence du processus électoral devraient être mises en œuvre bien avant 2023. », indique-t-il.

Le Centre Carter dit avoir le privilège de travailler aux côtés des citoyens de la RDC depuis plus d’une décennie alors qu’ils s’efforcent de faire progresser la démocratie, les droits de l’homme, la paix et le développement dans leur pays.

Il reste déterminé à soutenir les efforts des Congolais pour la réussite des élections démocratiques en 2023.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Aux membres du Centre Carter et au gouvernement Américain

    Vos suggestions résonnent dans la psychologie de chaque citoyen congolais. Le peuple congolais a la ferme conviction que les Etats-Unis d’Amérique disposent d’atouts appropriés pour aider la RDC à sortir de cette crise qui la gangrène. Cependant, vos recommandations ne peuvent s’appliquer qu’en l’absence de Joseph Kabila sur le sol congolais. Ce dernier est devenu un véritable danger non seulement pour la RDC mais aussi pour les Occidentaux. Joseph Kabila tue incessamment comme s’il était au-dessus de la loi. A bout portant, il abat les simples citoyens congolais et catalyse, à travers les parties tierces, les meurtres des travailleurs humanitaires tels que les casques bleus de la MOUNSCO qui se sacrifient jour et nuit pour assister le peuple congolais en proie à une grave économique, financière et politique. Il est grand temps que les Etats-Unis d’Amérique et l’Occident confrontent Joseph Kabila et ses dignitaires tant qu’ils vivent encore sur le sol congolais. L’arrestation de Joseph Kabila constitue un passage obligé pour l’instauration de la paix non seulement en RDC mais aussi en Afrique centrale. Il faut battre le fer quand il est encore chaud. Que le gouvernement américain et ses alliés n’attendent pas jusqu’au dernier instant pour réagir. Joseph Kabila est un danger imminent.

Comments are closed.

EN CONTINU

RDC : la police arrête 8 Chinois en situation irrégulière à Mambasa

La Police nationale congolaise (PNC), à travers son département de lutte contre la criminalité économique et financière (LCEF), a arrêté 8 Chinois...

RDC : Une séance de travail tripartite entre le Premier Ministre et les présidents de deux chambres du Parlement

Une séance de travail tripartite s'est tenue, ce lundi 14 septembre 2020, au bureau du Parlement entre le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga...

Les réformes électorales au centre de l’entretien de Félix Tshisekedi avec le G13

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a accordé une audience au Groupe de 13 personnalités (G13), lundi 14 septembre 2020 au...

RDC: Oomar Chutoo, directeur financier de Vodacom Congo, en garde à vue!

Oomar Chutoo, Directeur financier du premier opérateur de téléphonie mobile en RDC, Vodacom Congo, a été placé en garde à vue par...

Réunion bilatérale RDC-Angola du 14 au 16 septembre 2020 sur la sécurité à la frontière commune

"Sur invitation de la République d'Angola, se tient  à Luanda du 14 au 16 septembre 2020, la réunion bilatérale entre les  deux pays...