l'info en continu

De la marche, à la caravane motorisée du 19 juillet 2020

- Publicité-

Il est 13h27 minutes lorsque le cortège du président du MLC et membre de la Coalition Lamuka, Jean-Pierre Bemba arrive à la 13è rue Limete.

À sa suite une foule innombrable de manifestants montée sur des motos : drapeaux, sifflets, klaxons… une ferveur indescriptible.

- Publicité-

La route est dégagée, rien n’obstrue la circulation. Ni une cinquantaine de policiers située à la 10è rue, ni celle de place commerciale de Limete qui, il y a à peine 5 minutes, dispersait une dizaine de manifestants aucun policier et arrêtait deux d’entre eux en les couvrant des gifles.

Le cortège poursuit sa route, nous sommes à la 1ère rue Funa, encore rien jusque-là. La foule exulte, les éléments de la police sur place sont observateurs.

Boulevard Sendwe, l’église de Sony Kafuta et le siège du PPRD jusqu’au pont Gabi rien n’a signalé, le cortège continue sans peine sa traversée.

Il est 13h37 lors que le cortège arrive sur le boulevard Triomphal, non loin du stade des Martyrs et contre tout attente, la jeep transportant, Jean-Pierre Bemba continue tout droit sa route, sans arrêté au Palais du Peuple.

Consigne ou pas, le cortège emprunte l’avenue de la révolution (ex- 24 Novembre) pour prendre l’avenue de la Gombe et c’est alors que 3 jeeps de la Police poursuit le cortège lançant des gaz lacrymogènes aux manifestants.

Certains motards (wewas) tombent. Là, nous sommes au croisement des avenues de la Gombe et Batetela. La police dissipe à coup de lacrymogènes et intimidation la foule restante.

Aucun incident majeur n’a été observé sur ce tronçon, il est 13h45 et Jean-Bemba dans sa jeep et les quelques manifestants continue la course, jusqu’à sa demeure sur l’avenue Pumbu, dans la commune de Gombe.

Hervé Pedro

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU