lundi, octobre 18, 2021
DRC
57,269
Personnes infectées
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
5,250
Personnes en soins
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min
DRC
1,089
Personnes mortes
Updated on 14 October 2021 à 19:43 19 h 43 min

l'info en continu

Manifestation anti-ronsard: l’UDPS contredit la police et dresse un bilan de 6 morts dont 3 à Kinshasa et 2 à Lubumbashi

- Publicité-

Dans son communiqué de presse de vendredi 10 juillet, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a fait le compte rendu de la réunion extraordinaire de l’exécutif du parti élargi aux bureaux de la CEP, les ligues des femmes et des jeunes, aux présidents fédéraux de Kinshasa ainsi qu’aux représentants des mouvements associatifs de mobilisation du parti, pour évaluer la manifestation organisée le jeudi 09 juillet 2020.

Le parti présidentiel a d’abord tenu à feliciter l’ensemble des fédérations du parti et toutes les forces vives de la nation pour le caractère pacifique de la manifestation. Pour l’UDPS, c’est une preuve de la maturité politique et d’engagement de tout un peuple à défendre les acquis de près de quatre décennies consacrés au combat de l’UDPS, pour l’instauration de la démocratie et l’avènement d’un véritable état de droit en RDC.

- Publicité-

L’UDPS pointe du doigt le gouvernement, la Police National Congolaise (PNC) et le Front commun pour le Congo (FCC). Il les accusent d’être responsables des morts causés lors de la marche du 09 Juillet contre l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale. 

« L’Udps/Tshisekedi exprime sa profonde indignation du fait : de l’utilisation par la Police Nationale Congolaise des armes létales face aux manifestants pacifiques (…). Du recours à des jeunes, communément appelés kulunas, armés des machettes par un parti politique du FCC bien identifié, pour s’attaquer aux manifestants(…) », indique l’Udps dans son communiqué de presse de presse de ce vendredi 10 Juillet.

Et de continuer :

« l’UDPS/Tshisekedi rend responsable ; le gouvernement de la république pour avoir, dans son communiqué du 08 Juillet 2020, tenu des propos qui ont incité la Police Nationale Congolaise a commettre des actes de violence contre des manifestants (…), Le commissaire général de la police pour des ordres manifestement illégaux donnés à la police; le major Ngalasi pour avoir tiré à bout portant causant mort d’homme ; le général Carine Lokeso pour des actes de violence sur des manifestations pacifiques ».

Le parti de Félix Tshisekedi établi le bilan provisoire suivant : 6 morts, 92 blessés par balles, 115 interpellations. Il évoque 3 décès à Kinshasa, 2 à Lubumbashi et 1 à Goma. 

« L’Udps/Tshisekedi demande aux combattantes et combattants ainsi qu’à toutes les forces vives de la nation de rester mobilisés et attentifs au mot d’ordre de la hiérarchie du parti au cas où le bureau de l’Assemblée nationale ne reviendrait pas sur sa position considérant à imposer monsieur Ronsard Malonda comme président de la CENI », indique le communiqué.

Dans un communiqué de presse, parvenu à politico.cd, la Police nationale dresse un bilan de 2 morts lors des marches par l’UDPS dont 1 à Kinshasa, il s’agit de Kelly non autrement identifié, résidant au 53 de l’avenue Bukaka, dans la commune de Bandal Mulaert et 1 autre à Lubumbashi.

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU