lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 12:59 12 h 59 min

l'info en continu

Procès Vital Kamerhe : Néhémie Mwilanya réfute l’implication du FCC et parle d’un processus institutionnel qui a conduit à ce procès

- Publicité-

Contrairement aux allégations attribuées à Emmanuel Ramazani Shadary et le ministre de la Justice Tunda Ya Kasende, tous deux membres du FCC, qui auraient publiquement affirmé être à l’origine de la procédure qui a conduit en prison Vital Kamerhe, l’ex-directeur de cabinet du président, le coordonnateur du Front Commun pour le Congo, le prof. Néhémie Mwilanya réfute ces allégations et parle d’un processus institutionnel qui a conduit à ce procès.

« Un jour, constatant qu’il y avait un fossé entre les montants décaissés et les travaux réalisés, le gouvernement s’est réuni, un débat a eu lieu en Conseil des ministres et le ministre de la Justice a demandé au Parquet de se saisir du dossier, ce qui est dans ses attributions. C’est la preuve que le FCC est attaché à la lutte contre la corruption et le détournement de deniers publics. », raconte-t-il dans une interview accordée à Jeune Afrique.

- Publicité-

Si la condamnation de Kamerhe signe-t-elle la fin de l’impunité, le dernier Directeur de cabinet de Joseph Kabila, estime qu’il faut rester lucide.

« La lutte contre la corruption est un processus qui prend du temps. Sous la présidence de Joseph Kabila déjà, des ministres avaient été révoqués et d’autres avaient été condamnés et ont purgé leur peine. Nous avions un conseiller spécial en charge de la lutte contre la corruption, nous avions adhéré à toutes les conventions internationales en la matière. », indique Néhémie Mwilanya

Et de préciser: « Donc bien sûr que le FCC soutient la lutte contre la corruption. Mais il faut éviter que des petits malins s’en servent pour régler leurs comptes. La justice doit être ni influencée ni manipulée. »

Si cela peut déstabiliser la coalition FCC-CACH, Néhémie Mwilanya soutient qu’il arrive que les individus partent, mais les institutions restent.

Et d’ajouter: « Notre coalition perdurera tant que la volonté politique sera là ».

Thierry Mfundu

- Publicité -

EN CONTINU

JM Kabund s’incline et approuve la candidature de P. Nseya au poste de 1er VP de l’Assemblée nationale

Destitué le 25 mai 2020 de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, à la suite d’une pétition initiée par le...

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs reporté sine die

Le mini-sommet des Chefs d’Etat de la région des Grands-Lacs qui devait se tenir dans la ville de Goma, chef-lieu de la...

Le PPRD s’insurge contre la diffusion d’un message de l’UDPS diffusé à la télévision publique

"Nous dénonçons cette mauvaise pente. Les communiqués du Premier Ministre, Chef du gouvernement, sont parfois censurés à la chaîne de télévision publique!...

Mis sur pied d’un cadre de concertation qui permettra de passer en revue toutes les situations du tourisme à Kinshasa

Le Ministre du Tourisme YVES BUNKULU ZOLA et Ministre provincial de l'environnement de Kinshasa, DIDIER TENGE TE LITO ont décidé de mettre...

Elysée Munembwe: « L’entrepreneuriat féminin est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique »

« L’entrepreneuriat féminin  est considéré comme l’un des leviers importants de la croissance économique, au vu du nombre des femmes qui s’y adonnent.