mardi, septembre 15, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
319
Personnes en soins
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
9,807
Personnes guéries
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 15 September 2020 à 8:00 8 h 00 min

l'info en continu

Marche du 9 juillet : « par rapport à ce qui s’est passé, c’est à se demander à qui profite l’instabilité du Congo aujourd’hui » (André Lite)

- Publicité-

Dans une interview accordée à la radio Top Congo, après la marche anti-Ronsard du 9 juillet, le Ministre des Droits Humains André Lite s’est indigné des pertes en vies humaines enregistrées et en appelle à la réflexion commune.

« Par rapport à ce qui s’est passé, c’est à se demander à qui profite l’instabilité du Congo aujourd’hui. Un peu partout, nous avons des problèmes aux frontières, nous devons faire face aux complots étrangers qui datent du depuis des années, qu’à interne qu’on en soit au point où, on ne peut pas s’entendre ou s’accorder sur des petites choses. », a déclaré le Ministre Lite.

- Publicité-

Et de continuer : « C’est aussi grave et inacceptable! Alors, c’est vraiment à se demander, à qui profiterai la déstabilisation du Congo aujourd’hui ».

« Nous sommes en état d’urgence. On fait comprendre aux uns et autres que rien ne justifierai des manifestations violentes et qu’en même temps, par le fait d’orchestrer des manifestations, on ne sait jamais comment les uns et les autres pourraient se comporter sur la voie publique. », a indiqué André Lite sur Top Congo.

Quant aux retombées de ces manifestations, le Ministre des Droits Humains s’interroge :

« Aujourd’hui qu’est-ce que nous déplorons ? Ce sont des pertes en vies humaines, ce sont des blessés graves parmi les populations, parmi les policiers, qui a intérêt de voir le Congo notre pays replonger dans la violence? C’est la vraie question que nous nous posons aujourd’hui ».

Il sied de rappeler que la marche, du 9 juillet, organisée par l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a enregistré 2 morts dont 1 à Kinshasa et l’autre à Lubumbashi, et plusieurs blessés d’après un communiqué officiel de la Police nationale.

Hervé Pedro

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. C’est déplorable le raisonnement de ce ministre qui ne saisit pas la cause de ces revendications. Les préambules de la constitution sont claires. La cause des crises récurrentes en RDC est l’irrégularité dans l’accession au pouvoir depuis l’indépendance du pays. La dernière en date est la fraude électorale en 2018. Deux ans après, une autre fraude s’organise. Le peuple est vigilant et ne veut plus cautionner ce genre de cabale. La solution est simple. Retirer cet individu de la CENI et preparer de bonnes élections.

Comments are closed.

EN CONTINU

Une mission d’enquête du gouvernement sur les fonds alloués aux prisons

Le gouvernement central a diligenté une mission d'enquête pour élucider la manière dont les fonds alloués aux prisons sont gérés, a annoncé...

RDC : Julien Paluku et Bamanisa Saidi échangent sur la sécurité en Ituri

Le ministre de l'Industrie, Julien Paluku Kahongya, et le gouverneur de la province de l'Ituri, Jean Bamanisa Saidi, ont échangé lundi 14...

RDC : la MONUSCO se dote de 3 hélicoptères de combat pour soutenir les FARDC contre les groupes armés

Un Antonov-124 affrété par la MONUSCO a déchargé, dimanche 13 septembre 2020 à la base MONUSCO d'Entebbe (Ouganda), 3 hélicoptères de combat...

La sécurité de la diaspora chinoise en RDC au centre de l’échange entre Gilbert Kankonde et Zhu jing

Le vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, a reçu, lundi 14 septembre 2020 dans son...

Visite de JM Kabund aux victimes des attaques des criminels du centre de santé d’État Tordeur à Kisenso

Le député national élu du Mont Amba, Jean Marc Kabund, a rendu visite au personnel soignant et aux malades du centre de...