l'info en continu

Manifestation anti-Ronsard Malonda: malgré le quadrillage de la ville de Kinshasa par la police, la marche a bel et bien débuté

- Publicité-

Les militants de l’UDPS et des plusieurs autres n’ont visiblement pas tenu compte de l’opposition des autorités politiques et des forces de l’ordre pour manifester contre la désignation de Ronsard Malonda comme candidat président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Les militants du parti présidentiel accompagnés des plusieurs motards appelés wewas ont bel et bien débuté la marche à la Place Échangeur de Limete, ce jeudi 09 juillet.

- Publicité-

Sur le boulevard Lumumba, on peut apercevoir des militants et sympathisants de plusieurs partis politiques dont principalement de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), l’AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo, les alliés de L’UDPS et même des mouvements citoyens.

Munis des drapeaux de leurs partis respectifs, des banderoles et des branches des arbres, ces militants dont une partie vêtus de blanc scandent des chansons hostiles à Ronsard Malonda, au FCC et même à Joseph Kabila.

Dans la commune de Ngaliema, c’est le président du parti MLP, Franck Diongo, qui est à la tête des manifestants avec comme point de chute le Palais du peuple, siège du parlement où un memorandum sera déposé.

Un énorme dispositif sécuritaire est déployé dans plusieurs parties de la ville dont la place de l’échangeur, les alentours du Palais du peuple, le pont Gabi, Rond-point UPN et Ngaba, la place Victoire, etc.

L’entrée du boulevard Triomphal vers l’avenue de Libération, ex 24 novembre a été également renforcée par des forces de sécurité.

Le déploiement de la police nationale congolaise au niveau du rond-point Huileries et au carrefour de Kintambo Magasin où un convoi de la garde républicaine est aussi visible sur le lieu avec près d’une vingtaine d’éléments à bord de deux pick-up de l’armée postés sur place.

Le commandant de la ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo est lui-même sur le terrain pour superviser les opérations.

 À L’issue d’une réunion à la Primature avec le gouverneur de la ville de Kinshasa et les ministres de la Décentralisation, de la Défense nationale ainsi que les responsables des services de sécurité sous la direction du Premier ministre, Gilbert Kankonde avait dit: toute façon, « la Police nationale congolaise est chargée d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens ».

Sur Top Congo FM, le porte-parole de la Police avait prévenu que « tout attroupement de plus de 20 personnes sera dispersé ».

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU